Au Nigeria, les étudiants kidnappés reviennent à Kaduna

Plus de cent étudiants nigérians et membres du personnel kidnappés en début du mois sont revenus au bâtiment du gouvernement local, dans le nord du Nigeria, lundi 25 mars.

 

Uniformes scolaires bleus. Enveloppés de foulards orange. Les étudiants kidnappés retrouvent le sourire, un jour après leur libération par l’armée. « Il y a ici 131 étudiants, six autres sont actuellement hospitalisés et seront finalement libérés lorsqu’ils iront mieux », a dit le général de division MLD Saraso de l’armée nigériane.

 

Selon cette source, parmi les 138 personnes enlevées, un membre du personnel de l’école a trouvé la mort en captivité. La libération de ses 137 otages, dont soixante-seize femmes et soixante-et-un hommes dans l’État voisin de Zamfara, est intervenue quelques jours avant la date limite fixée pour payer une rançon d’un milliard de nairas (690 000 dollars) pour leur libération.

Lire aussi :  Covid-19 : le Nigeria va supprimer le test PCR pour les voyageurs complètement vaccinés

 

Des médias locaux rapportent que quatorze sacs noirs, qui selon eux, contenaient l’argent de la rançon, ont été livrés à l’enclave de Dansadau, dans l’État de Zamfara. Mais selon Mohammed Idris, ministre de l’information, aucune rançon n’avait été versée.

 

Les enlèvements d’étudiants ont commencé il y a plus de dix ans. C’était lorsque le groupe djihadiste Boko Haram a kidnappé 276 filles dans une école de Chibok, dans le nord-est de l’État de Borno. Certaines filles n’ont toujours pas été libérées.

 

Les responsables de l’école et les résidents estiment à 287 le nombre d’élèves enlevés le 7 mars dans la ville de Kuriga, dans l’État de Kaduna, dans le nord-ouest du pays. Le gouverneur Uba Sani a estimé que ce chiffre à plus de deux-cents.

Lire aussi :  Nigeria : près de onze personnes électrocutées à Kaduna

 

Josaphat Mayi

Les plus lus

En RDC, le flou autour de la démission d’une ministre

Stéphanie Mbombo Muamba, ministre congolaise déléguée près le ministre de l’Environnement, a annoncé sa démission mardi 18 juin dans la soirée.   Pourquoi a-t-elle démissionné ? C’est...

Somalie : le gouvernement veut ralentir le retrait des casques bleus africains

Le gouvernement somalien veut ralentir le retrait des casques bleus africains dans ce pays et met en garde contre un potentiel vide en matière...

DRC Mining Week 2024 : le groupe MKB signe sa première participation

A la DRC Mining Week 2024, le groupe MKB Sarl, spécialisé notamment dans l’agropastoral, agro-industriel ainsi que dans le commerce général, a signé sa...

Des centaines d’Egyptiens meurent pendant le pèlerinage du hadj à la Mecque

Au moins 530 Égyptiens ont péri durant le pèlerinage du hadj et trente-et-un autres portés disparus, en raison de la chaleur extrême qui s'abat...

DRC Mining Week 2024: Déficit de l’énergie en RDC, Hugo Sinza de TFM propose des actions...

Le déficit en énergie pose de plus en plus problème à l'industrie en général et à l'industrie minière en particulier. La DRC Mining Week...

Sur le même thème

Somalie : le gouvernement veut ralentir le retrait des casques bleus africains

Le gouvernement somalien veut ralentir le retrait des casques bleus africains dans ce pays et met en garde contre un potentiel vide en matière...

Est de la RDC : nouveaux combats entre l’armée et le M23, des morts et des blessés

Des affrontements dans l'est de la RDC entre forces gouvernementales et rebelles du M23 ont repris dans la région de Kanyabayonga, ville stratégique du...

Au Tchad, au moins neuf personnes sont mortes dans l’incendie d’un dépôt de munitions de l’armée

Près de sept personnes ont péri et quarante-six autres blessées dans l’incendie d’un dépôt de munitions dans la nuit de mardi à mercredi 19...

Botswana : Debswana Diamond Company signale un décès dans sa mine de Jwaneng après un accident

Mardi 18 juin, la Debswana Diamond Company du Botswana a, dans un communiqué, signalé un décès dans sa mine de Jwaneng à la suite...

Au Niger, un mouvement rebelle revendique l’attaque du pipeline

Le Front patriotique pour la libération (FPL), rébellion contre la junte militaire, a, dans un communiqué publié lundi 17 juin, revendiqué l’attaque d’une partie...