Barrage du Nil : l’Ethiopie démarre la deuxième turbine du Gerd

Lire aussi

Ce jeudi 11 août, le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed a démarré une deuxième turbine, sur les treize prévues du grand Grand barrage de la Renaissance éthiopienne (Gerd). Selon lui, l’objectif du Gerd est de « développer notre économie en produisant de l’électricité ». 

Ce barrage est à la base des protestations du Soudan et de l’Egypte contre l’Ethiopie. Mais Addis-Abeba indique que le troisième remplissage se poursuit.  

Pour M. Ahmed, ce barrage « ne vise pas à mettre l’Egypte et le Soudan sur la touche et à leur nuire », insiste-t-il. 

Les médias locaux indiquent que cette deuxième turbine a une capacité de 375 MW. Le projet dans son ensemble est désormais achevé à 83,3%. 

En février dernier, l’Ethiopie a lancé la production d’électricité du Gerd, bien que Le Caire et Khartoum ait demandé à plusieurs reprises que cesse le remplissage du barrage en l’absence de solution négociée.  

Le Gerd est présenté comme l’un des plus gros d’Afrique. Son objectif de production initiale de 6.500 mégawatts a été revu à la baisse à 5.000 MW, soit le double de la production actuelle de l’Ethiopie. Il doit être pleinement opérationnel en 2024. 

Joe Kashama 

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

- Advertisement -spot_img

Latest News

RDC : Y’Afrika, l’art au service de l’éducation

Faire du festival Y’Afrika, un lieu de rencontre et de sensibilisation sur les cultures africaines par le biais de...
- Advertisement -spot_img

Autres articles

- Advertisement -spot_img