CHAN Algérie 2022 : RDC-Côte d’Ivoire, dos à dos et dos au mur

Lire aussi

Pour leur deuxième sortie au Championnat d’Afrique des nations (CHAN) Algérie 2022, les Léopards A’ font match nul face aux Éléphants de la Côte d’Ivoire (0-0). Les deux équipes sont dos au mur avant la dernière journée du groupe B.

Ni vainqueur ni vaincu sur la pelouse du stade Annaba. Encore une fois, les filets n’ont pas tremblé lors d’une rencontre de la RDC dans cette compétition. Le duel Ivoiriens-Congolais, lui, était ouvert et plaisant. Personne ne parvient à faire la différence entre les deux mi-temps. Les Éléphants donnent le ton dès le coup d’envoi. Les Léopards, bousculés, reculent et peinent à sortir de leur camp. Leur défense flotte. Elle s’en sort bien tout de même.

Manque d’efficacité devant le but

Les Congolais, quant-eux, exploitent la percussion sur les couloirs avec la vitesse de Jonathan Ikangalombo. Dans ce registre, l’attaquant du DC Motema Pembe brille, combine, déstabilise la défense adverse sans être efficace. Tout comme Jean-Marc Mundele Makusu moins tranchant. Djo Issama n’est pas bien dans le match. Imprécis dans le dernier geste, il perd beaucoup de ballons. Maxi Mpia et Zemanga Soze manquent d’imagination et de lucidité avec beaucoup de déchets.

Une perte de balle congolaise relance automatiquement les Ivoiriens, qui montrent des idées offensives assez claires. Mais ils sont maladroits.  Sylla, Ouotro et Diarrassouta, trio d’attaque ivoirienne, bougent beaucoup. Mais aussi Wayou, le capitaine. Ils mettent la défense de Léopards dans le vent. Ikoyo et Mfingi, les deux centraux congolais, tâtonnent, s’embrouillent, souffrent et tremblent. Saidi Baggio, portier congolais, sauve son équipe dès qu’il peut. S’il n’y arrive pas, il est aidé par son poteau. Comme sur l’action de Sylla. En seconde période, la rencontre s’emballe. Les Léopards A’ sont proches de marquer, mais la frappe d’Elie Mpanzu ne trompe pas le portier ivoirien.

Nul décevant

« Il y a eu une amélioration par rapport au match passé. Certes, on a un problème d’automatismes. Et la sélection congolaise fait toujours preuve d’inefficacité devant le but. Mais les buts viendront peut-être lors du dernier match contre le Sénégal », analyse Otis Ngoma, sélectionneur congolais, après ce nouveau nul sans marquer de son. Alors qu’ils poussent et cherchent à marquer ce but qui va les relancer, les Éléphants sont réduits à dix. Zougrana est expulsé à la 87e minute. En infériorité numérique, les Ivoiriens résistent et repoussent les assauts congolais.

Au coup de sifflet de l’arbitre, c’est finalement un nul vierge. Un résultat qui n’arrange personne. S’il agace les Congolais, il met les Ivoiriens dos au mur. Mais la Côte d’Ivoire, qui s’est beaucoup améliorée, peut toujours croire à une qualification au second tour. La RDC, elle, reste maître de son destin et va jouer son va-tout face au Sénégal. Entre-temps, le Sénégal, avec ses trois points, peut déjà se qualifier en cas d’une victoire ce soir face à l’Ouganda. Au cas contraire, tout se jouera lors de la dernière journée dans le groupe B.

Trésor Mutombo

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Latest News

Près de vingt morts dans un accident de route au Tchad

Au moins vingt personnes sont mortes et plusieurs autres blessées dans une collision entre un bus et un camion...
- Advertisement -spot_img

Autres articles

- Advertisement -spot_img