Des hommes armés tuent au moins 13 élèves d’une école coranique dans le nord-ouest du Nigeria

Près de treize élèves tués. Vingt autres blessés. Tél est le bilan d’une attaque des hommes armés contre une école coranique dans l’État de Katsina, au nord-ouest du Nigeria, rapportent les autorités locales.

Selon Habibu Abdulkadir, responsable local cité par l’AFP, plusieurs hommes armés à moto ont ouvert le feu dans le village de Kusa (district de Musawa), vers 21H30 GMT dimanche. Ils ont pris pour cible des écoliers, qui assistaient à la fête du Mawlid, célébrant la naissance du prophète Mahomet.

Il rapporte que cinq blessés ont été soignés à l’hôpital de Musawa. Les quinze autres, plus grièvement atteints, ont été transférés à Katsina, à 100 kilomètres pour être pris en charge.

Lire aussi :  Nigeria : hausse des prix de kérosène, les compagnies aériennes vont interrompre leurs activités

Cette attaque a été confirmée par Habiby Abdulkadir, porte-parole de la police. Il fait état d’au moins deux morts et dix-huit blessés. « Nos miliciens locaux déployés dans le village se sont opposés aux bandits et les ont contraints de prendre la fuite », a-t-il affirmé.

En fait, Katsina fait partie des régions du nord-ouest et du centre du pays qui vivent dans la terreur des attaques de groupes criminels appelés « bandits » qui pillent les villages dont ils tuent et enlèvent les habitants. Ces criminels vivent dans des campements situés dans de vastes forêts à cheval sur les Etats de Zamfara, Niger, Katsina et Kaduna qui sont notoirement la cible d’enlèvements massifs d’écoliers depuis plusieurs années.

Lire aussi :  Le Nigeria veut améliorer la production et l'exportation de cacao

L’insécurité dans le nord-ouest du Nigeria est née de conflits opposant les éleveurs nomades et les agriculteurs sédentaires pour l’utilisation des terres. Des citoyens locaux sont formés à l’auto-défense pour protéger les villages. Mais, les criminels mènent des représailles souvent sous forme d’enlèvements de masse contre des rançons.

En décembre 2020, des bandits ont enlevé quatre-vingt écoliers d’une école coranique qui revenaient dans leur village de Mahuta après avoir célébré la fête du Mawlid dans le district voisin. Ils avaient été secourus par la police et les habitants.

Josaphat Mayi

Les plus lus

RDC : «…le pouvoir ne veut pas que la critique soit sur la place publique» (Bienvenu Matumo)

Bienvenu Matumo, figure du mouvement citoyen Lutte pour le changement (Lucha), accuse le régime du président Tshisekedi de réduire au silence toutes les voix...

En RDC, qu’en est-il du seuil de représentativité féminine dans le gouvernement Suminwa ?

Dévoilé plus de cinq mois après l’investiture du président Tshisekedi pour un second mandat, le gouvernement de Judith Suminwa Tuluka, Première ministre, comprend 54...

RDC/Élim-Mondial 2026 : début de stage des Léopards à Rabat

Ce mercredi 29 mai, les Léopards de la RDC entament leur stage à Rabat au Maroc pour les préparatifs de la 3ᵉ et 4e  des...

RDC/Linafoot : Mazembe sacré champion

Grâce à sa victoire à domicile face au FC les Aigles du Congo ce mercredi (3-1), le TP Mazembe remporte le championnat congolais pour...

La RDC se réveille avec le nouveau gouvernement

Plus de cinq mois après l’investiture du président Tshisekedi pour un second mandat, le nouveau gouvernement a été dévoilé ce mercredi 29 mai.   Enfin, l’équipe...

Sur le même thème

RDC : grève dans les établissements d’enseignement supérieur au Sud-Kivu

En RDC, les enseignants d’établissements d’enseignement supérieur et universitaire ont lancé un mouvement de grève général de quatorze jours, dénonçant le retard récurrent dans...

Nigeria : 620 000 $ de rançon exigées pour la libération des élèves pris en otage

Après un kidnapping de masse dans une école dans l'Etat de Kaduna dans le nord-ouest du Nigeria, un groupe d'hommes armés exigent une rançon...

Est de la RDC : l’Unicef appelle à protéger les enfants

Alors que les combats font rage près de Saké, dans l’est de la RDC, l’Unicef a, dans un communiqué, appelé les parties impliquées dans...

Au Sénégal, l’Université Assane-Seck fermée après la mort d’un étudiant dans une manifestation

Les activités à l’Université Assane-Seck, située à Ziguinchor, sud du Sénégal, ont été suspendues après la mort d’un étudiant dans une manifestation contre le...

Cameroun: le personnel d’appui de l’Université de Maroua en grève 

La situation à l'Université de Maroua à l'extrême nord du Cameroun est préoccupante. Et pour cause, le personnel d'appui de cet Alma mater est...