Deux à dix ans de prison contre cinq militaires au Cameroun

Reconnus coupables d’assassinats, violations de consignes et complicité de meurtres de deux femmes et de leurs deux enfants en 2015, quatre de cinq militaires camerounais ont écopé d’une peine de dix ans de prison. C’est le verdict rendu à l’audience, lundi 21 septembre au tribunal de militaire de Yaoundé.

Le soldat Ghislain Landry Ntientche écope d’une peine de deux ans de prison. Une condamnation pour «violation de consigne».

La scène de l’assassinats des femmes a été filmée et avait ému le Cameroun. Le Réseau des défenseurs des droits humains en Afrique Centrale, se dit être déçu des décisions des juges dans cette affaire.

Lire aussi :  Football/ Cameroun : Alexandre Song raccroche définitivement les crampons

Ils affirment que les familles des victimes n’ont même pas eu droit à une indemnisation. « On les a condamné à dix ans de prison dans un procès à huit clôt. Rien ne prouve que c’était un procès équitable. Un tel procès, c’est pour protéger le commanditaire et après les libérer», a déclaré sur RFI Maximilienne Ngo, présidente du Rdhac

Ce procès a fait suite à la diffusion d’une vidéo sur la toile en 2018, où on voyait l’exécution choquante de deux femmes et deux petits enfants tués à bout portant par des militaires. D’abord, l’armée camerounaise avait réfuté les accusations selon lesquelles il s’agissait de ses hommes. Des enquêtes ont permis d’identifier les auteurs et la région dans la quelle l’assassinat a eu lieu.

Lire aussi :  Cameroun : au moins 20 morts dans une attaque d’hommes

D’autres sources renseignent que les condamnés soupçonnaient leurs victimes de collaborer avec le groupe terroriste Boko Haram, très actifs dans le région.

Inès Kayakumba

Les plus lus

Nigeria : près de sept morts dans l’attaque d’hommes armés dans l’Etat de Katsina

Des hommes armés, appartenant à une communauté, ont tué au moins sept personnes dans l’Etat de Katsina, dans le nord du Nigeria, dans la...

Egypte : le gouvernement plonge les coupures d’électricité quotidiennes à trois heures

En Egypte, le gouvernement a plongé les coupures d'électricité quotidiennes à trois heures dimanche et lundi, en réponse à une augmentation de la consommation...

RDC : Didier Budimbu et l’ambition de redorer l’image du stade des Martyrs

Après une visite au stade des Martyrs de la pentecôte à Kinshasa, capitale congolaise, Didier Budimbu, ministre congolais des Sports, veut « redorer son...

Football : la CAF dévoile les dates officielles de la CAN 2025

Vendredi 21 juin soir, la Confédération Africaine de Football (CAF) a, dans un communiqué, dévoilé les dates officielles de la prochaine édition de la...

Guerre au Soudan : l’Union européenne adopte des sanctions contre six personnalités

Lundi 24 juin, les pays de l'Union européenne ont adopté des sanctions contre six personnalités au Soudan en raison de la guerre qui a...

Sur le même thème

Namibie : la Haute cour invalide une loi contre les relations homosexuelles

Ce vendredi 21 juin, le tribunal de grande instance namibien a déclaré inconstitutionnelles deux lois datant de l'ère coloniale qui criminalisaient les actes homosexuels...

Au Bénin, trois Nigérians condamnés sur fond de brouille entre Niamey et Cotonou

Lundi 17 juin, la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet) a condamné trois ressortissants nigériens à dix-huit mois de prison...

Niger : la Cour d’Etat lève l’immunité de Mohamed Bazoum

Ce vendredi 14 juin, la Cour d’Etat a levé l’immunité du président Mohamed Bazoum, évincé lors d’un putsch en juillet 2023. Une décision que...

Massacre de 2009 en Guinée : quand la défense de Dadis Camara plaide l’acquittement

En Guinée, les avocats du capitaine Moussa Dadis Camara, ancien chef de la junte, ont plaidé son acquittement ce lundi 10 juin au procès...

Niger : nouveau rapport d’une audience menaçant l’immunité de Mohamed Bazoum

Au Niger, la Cour d'Etat a reporté la décision qu'elle devait rendre au sujet de la levée de l'immunité du président Mohamed Bazoum, renversé...