Gyrophares multicolores en plus des bruits assourdissants de sirène (Carnet de Christian Gombo)

Lire aussi

RDC : près de huit miliciens FPIC neutralisés en Ituri

Près de huit miliciens de la Force patriotique et intégrationniste du Congo (FPIC) ont été tués à Komanda, dans...

Burkina Faso : reprise du dialogue entre le pouvoir et l’opposition

Le dialogue politique entre le pouvoir et l'opposition burkinabé concernant la sécurité ainsi que la réconciliation nationale a repris...

Mali : «Nous sommes dans la logique de respecter nos engagements tout en étant réalistes» (Choguel Maïga)

« Nous avons expliqué à nos partenaires de la Communauté économique des États d’Afrique de l’ouest (Cédeao) que nous allons...

Ils passent, entrent, sortent, avancent, accélèrent, roulent en sens inverse même sur les routes à sens unique. Ils ont des laissez-passer. Un peu trop tout de même, au point que laissez-passer rime avec laissez-aller. Leur passage avec des voitures aux vitres fumées laisse les gens dépités. Parmi ceux qui usent de cette pratique, il y a aussi souvent des députés. Tristes dés piteux !

Gyrophares en plus bruits assourdissants de sirène…
Conséquence des érections. Non, je voulais dire, élection, à vite dégonfler avant les élections ! On en a vu beaucoup, on en a vu suffisamment, largement suffisant pour ne pas dire qu’on en a trop vu. Et on est fatigué de ce genre de direct ou pas, où les crèmes de la crème de notre pays sont en train de polluer leur source de vie au nez et à la barbe de l’autorité morale qui voit mais ne dit rien. Pourquoi s’en plaindre, on en a l’habitude…

Gyrophares en plus bruits assourdissants de sirène…
Si réellement, leur empressement à aller travailler était égal à la vitesse d’exécution des travaux publics, nulle doute, le pays serait la toute première puissance mondiale ! Mais il n’en est rien. Vous savez pourquoi ? Oui, vous le savez, inutile que je vous le rappelle…

Gyrophares en plus bruits assourdissants de sirène…
Conséquence : la route devient une jungle à l’image du pays où la loi du plus fou est toujours là meilleure. Parfois, elle se confond à la loi du plus « Forbes », comme le chante l’artiste musicien Youssoupha dans « Mon Roi ». Effectivement, ils ont en plus un bon traitement pour se permettre certaines dépenses. Et après il y en a qui ont cru un jour et même d’autres qui continuent de croire à la révolution de la modernité… “On croit toujours changer le monde, alors qu’on devrait commencer par changer nous mêmes”. Ainsi de la somme des changements individuels pourrait naître un changement collectif. A l’unissons, l’on pourrait chanter l’hymne du « changement des mentalités ». Je n’ai pas dit que le « changement c’est maintenant ».

Christian Gombo

- Advertisement -

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

- Advertisement -

Latest News

RDC : près de huit miliciens FPIC neutralisés en Ituri

Près de huit miliciens de la Force patriotique et intégrationniste du Congo (FPIC) ont été tués à Komanda, dans...
- Advertisement -

Autres articles

- Advertisement -