La satisfaction d’un travail bien fait (Chronique de Servais Koumako)

«À force de nous faire constamment mal, nous avons transformé la première lettre de l’alphabet français en un cri. Et “amour” qui devait être le premier mot de notre univers s’est alors évaporé».

À sa nièce qui vient de lui écrire pour lui annoncer qu’elle venait de percevoir le tout-premier salaire de sa vie, Michel a répondu:

Tendre NIÈCE, je t’élève en lettres majuscules.

Je suis sans doute d’un autre siècle. Mais, remarque, ce siècle qui m’a vu naître et qui m’a vu grandir, m’a tellement donné que je ne saurai tout garder pour moi.

Les mots des hommes et ceux des femmes. Le regard d’une femme et celui d’un homme. Les gestes des uns et ceux des autres. La tendresse d’un enfant et son sourire vrai, dans mon siècle, j’ai appris à les connaître.

Lire aussi :  «Ils vous parlent de liberté, c’est pour mieux vous enchaîner» (Chronique de Servais Koumako)

Les attitudes et les aptitudes des adultes.

Les préoccupations et les courses effrénées des unes et celles des autres.

Leurs promesses fragiles qui fondent aussitôt dans le silence du vent observateur ébahi,

J’ai appris à les reconnaître, dons de mon siècle.

Vois-tu, Christelle, le plus important c’est la satisfaction morale.

Celle d’avoir bien fait son travail. Le salaire c’est bien. Mais, le travail bien fait est un bienfait. D’abord pour soi.

Il est inestimable et il égaie la conscience.

La gaieté intérieure est le tout premier salaire, Christelle.

Mérite et dignité. Amour propre et honneur, ensuite.

Si tu peux encore te préoccuper de ton travail et te soucier de bien le faire, Christelle, tu auras eu des oreilles pour écouter et une tête pour réfléchir à ce que tu auras entendu.

Lire aussi :  Humaniste, humanitaire, humain à taire...(Chronique de Servais Koumako)

Ceux qui font leur travail et le font bien, se distinguent de ceux qui s’agitent et s’agitent bien au travail.

Écoute tous ceux qui te parlent et fais la différence entre ceux qui veulent te distraire de l’essentiel et ceux qui cherchent à être utiles pour toi au travail.

Christelle, que pour toi, ce milieu soit sacré.

Par conséquent, ne le sacrifie jamais.

Je suis d’un autre siècle. Je t’envoie un flacon virtuel. Il est de ton siècle à toi.

Et il est plein d’une solution rare de «joie de travailler». Répands quelques fines gouttelettes du contenu autour de toi. Le vent ne les emportera pas. Soigne ton geste et tu n’auras pas semé à tout-va.

Servais Koumako/ Togo

Les plus lus

Afrique du Sud : l’inflation ralentit en mars, une première depuis le début de l’année

L'inflation a ralenti, en diminuant de 0,3 point pour atteindre 5,3 % pour la première fois depuis de l’année en Afrique du Sud.   D’après l'agence...

RDC : Moussa Mondo écope de 20 ans de prison ferme

Accusé de violences conjugales ayant causé la mort de Khadidja Alisa, son épouse, Moussa Mondo, ancien vice-ministre des Hydrocarbures et imam du Conseil chiite...

Libye : l’Envoyé de l’Onu démissionne de son poste

Nommé en septembre 2022, Abdoulaye Bathily, Envoyé des Nations unies en Libye, a démissionné de son poste mardi 16 avril.   Il justifie sa décision par...

Guinée/Football : Werder Brême suspend Naby Keïta jusqu’à la fin de la saison

Naby Keïta, international guinéen, est suspendu par Werder Brême, son club, jusqu’à la fin de la saison sportive pour indiscipline, a annoncé le club...

RDC : Moussa Mondo dans le dur

Soupçonné de violences conjugales ayant causé la mort de Khadidja Alisa, son épouse, Moussa Mondo, ancien vice-ministre des Hydrocarbures et Imam du Conseil chiite...

Sur le même thème

Carnet de Christian Gombo : Anatomie du désespoir (Espoir d’un futur ministre de je ne sais quoi…)

Hier, j’ai mangé le soleil parce que j’avais faim. Très faim. Et bizarrement, au fond de mes entrailles, je sens aujourd’hui l’hiver. Un terrible...

Littérature : «Pollution de l’information : Fake News et journalisme dans le monde et en RDC», un...

En présentant son livre « Pollution de l’information : Fake News et journalisme dans le monde et en RDC » ce vendredi 5 avril,...

Moi et moi seul (Carnet de Christian Gombo)

Moi et moi seul. Ténèbre d’un soleil en perdition. Enfer d’un paradis perdu. J’épuise l’absurde à force de vivre ma différence. Je vide le...

Pourquoi le Gouvernement tarde à arriver ? (Carnet de Christian Gombo)

La question du moment. A vrai dire c’est la seule question essentielle actuellement. Et en ce poison d’avril sachez le bien : demain on...

RDC/Musique : Ferré Gola invité au festival Couleur café de Bruxelles

Ferré Gola, artiste musicien congolais, est parmi les invités du Festival Couleur Café de Bruxelles, capitale de la Belgique, prévu du 28 au 30...