Le Niger, sous sanctions, va fournir du gasoil au Tchad, au Mali, au Burkina et au Togo

Le Niger, sous sanctions régionales depuis le coup d’Etat de juillet, va fournir du gasoil à plusieurs pays voisins afin qu’ils puissent combler leurs besoins énergétiques, indique un communiqué publié à l’issue d’une réunion de leurs ministres de l’Energie samedi à Niamey.

 

A l’issue de leur réunion, les ministres de ces pays ont « adopté et signé un protocole d’accord sur la fourniture » du gasoil par le Niger, au Tchad, Burkina et au Mali, précise le communiqué lu par Ndolenodji Alixe Naïmbaye, la ministre de l’Energie du Tchad. Le texte précise que des « discussions » sont en cours pour la fourniture du Togo en gasoil.

 

La rencontre traduit « la volonté » de ces pays de « raffermir davantage leur coopération » notamment en « matière de besoins énergétiques », assure le communiqué.

 

Le Mali, le Burkina, le Niger et le Tchad sont tous quatre gouvernés par des régimes militaires. Les trois premiers pays se sont réunis au sein de l’Alliance des Etats du Sahel (AES) en vue de faire une confédération.

Lire aussi :  Vers la création d’une confédération entre le Mali, le Niger et le Burkina Faso ?

 

Le communiqué de samedi ne donne pas de détails sur ces prochaines transactions, les premières du genre conclues entre le Niger et ces quatre Etats.

Le Niger raffine depuis 2011 quelque 20.000 barils par jour, essentiellement du gasoil et de l’essence, à Zinder, dans le centre-est du pays.

 

Début novembre 2023, le Niger a mis en service un oléoduc géant en vue de la première commercialisation de son pétrole brut qui sera acheminé depuis Agadem (sud-est) jusqu’au Bénin voisin.

 

Des investissements de 4 milliards de dollars pour développer les champs pétroliers (gisement d’Agadem) et 2,3 milliards de dollars pour la construction de l’oléoduc, doivent permettre de porter la production pétrolière du Niger à 110.000 barils par jour, dont 90.000 barils doivent être exportés, selon le gouvernement.

Lire aussi :  Au Niger, la junte crée une commission pour lutter contre la corruption

 

Dans le domaine de l’électricité, les ministres ont également « adopté la feuille de route », samedi, en vue de « la concrétisation « du projet Désert to Power », porté par la Banque africaine de développement (BAD) et qui vise à fournir de l’énergie à 250 millions de personnes dans les pays qui composent la bande sahélienne.

 

« Desert to Power » est une initiative de la BAD de 20 milliards de dollars avec pour ambition de faire du Sahel la plus grande zone de production solaire au monde avec 10.000 MW de capacité.

 

Les onze pays bénéficiaires de ce projet sont : le Burkina Faso, l’Éthiopie, l’Érythrée, Djibouti, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Nigeria, le Sénégal, le Soudan et le Tchad.

 

AFP/Sahutiafrica

Les plus lus

La Russie envoie des instructeurs militaires et un système de défense aérienne au Niger

Après avoir tourné le dos à Paris et à Washington, Niamey mise sur sa coopération avec Moscou qui l’a envoyé des instructeurs militaires et...

RDC : «Semaine de la science et des technologies», pour la promotion de la culture scientifique...

Discours, conférences, expositions... La 11ᵉ édition de la Semaine de la science et des technologies s'est clôturée mercredi 10 avril, à Kinshasa, capitale congolaise.   Il...

RDC/Linafoot : «…même dans la difficulté, nous arrivons à faire la différence» (Lamine N’Diaye)

Après la victoire du TP Mazembe face au FC Les Aigles mercredi 10 avril (0-3), Lamine N'Diaye, entraîneur de Mazembe, a salué la performance...

En Afrique, près de 55 millions de personnes en insécurité alimentaire

Près de 55 millions de personnes souffrent de la faim en Afrique de l'ouest et centrale, ont annoncé les agences humanitaires de l'ONU ce...

Volcan Nyiragongo: Goma ville résiliente se relèvera de cette éruption comme en 2002

« Goma, chef-lieu, capitale du Nord-Kivu, est pour l’est du Congo un gift », annonce d’entrée Yekima de BelArt, artiste musicien congolais, dans son...

Sur le même thème

Nigeria : la Banque centrale interdit des garanties libellées en devises pour les prêts en naira

Au Nigeria, la Banque centrale a interdit aux prêteurs commerciaux d'accepter des garanties libellées en devises pour accorder des prêts en naira, a annoncé...

En Côte d’Ivoire, la reprise économique reste fragile, selon la Banque mondiale

Si la croissance africaine devrait rebondir en 2024, la reprise reste fragile et son rythme trop lent pour avoir un effet significatif sur la...

Zimbabwe : nouvelle monnaie pour lutter contre l’hyperinflation

Au Zimbabwe, la Banque centrale a annoncé ce vendredi 5 avril l’adoption d’une nouvelle monnaie indexée sur le cours de l’or pour lutter contre...

Kenya : les entreprises privées bientôt dans le marché d’importation de l’électricité ?

Au Kenya, le gouvernement d’autoriser les entreprises privées à importer l’électricité des pays voisins, selon The EastAfrican.   Il s’agit d’une mesure qui fait partie des...

Ouganda : Salaam Bank, première banque islamique ouvre ses portes

Mercredi 27 mars, Salaam Bank, basé à Djibouti, a ouvert ses portes en Ouganda comme une première institution financière du pays conforme aux normes...