Les taxis aux vitres teintées visés par les contrôles de police à Kinshasa

Les contrôles routiers se poursuivent les soirs à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo. Les chauffeurs taxis dont les véhicules jaunes, volants à droite, communément appelés ketch, sont indexés dans les enlèvements qui se produisent depuis quelques temps à Kinshasa, capitale de la RD Congo.

«Mettez-vous sur le côté. Ouvrez les portières et le coffre de la voiture», lance un policier à un conducteur sur l’avenue des huileries, en soirée. Une barrière est dressée au niveau du camp Lufungula.
Le chauffeur et ses clients s’exécutent. Le conducteur avait déjà allumé les lumières à l’intérieur du taxi et baissé toutes les vitres.

Après inspection, à l’avant et l’arrière du taxi, le policier demande au chauffeur de remonter les vitres. «On doit vérifier si les vitres ne sont pas fumées ou “tintin” »insiste le policier. Par vitre “tintin”, il faut comprendre “teintée”.
Le chauffeur remonte les vitres. «Elles sont teintées? Ah vous n’allez plus partir. On saisit ces véhicules qui causent beaucoup de problèmes dans la ville» indique le policier qui continue de fouiller la voiture, alors que certains de se collègues s’affairent à contrôler d’autres taxis.
«Papa, ces vitres ne sont pas fumées, mais teintées ainsi depuis l’achat. On peut même voir à l’intérieur du véhicule à travers la vitre», tente de se justifier le chauffeur.
«Il faudra les remplacer ou bien les casser carrément», propose le policier, à la grande stupéfaction du chauffeur.
Les clients médusés, veulent en savoir plus sur l’affaire des vitres “tintin” (teintées) et fumées pour venir à la rescousse du chauffeur qui se plaint d’avoir déjà laissé des pourboires aux policiers lors de son premier passage.

Lire aussi :  Kidnapping à Kinshasa: Un numéro d'appel gratuit pour alerter

L’agent de l’ordre demande aux clients de remonter dans le véhicule afin de régler l’affaire avec le conducteur tout seul.
Après quelques minutes d’échanges, le chauffeur revient et déplore le fait d’être continuellement rançonner à chaque passage de barrière.
«Il m’a demandé de lui donner 8000 francs. Je lui ai laissé 3000 seulement. A l’aller, j’avais déjà donné de l’argent. Là, c’est tout l’argent de cette course que je viens de laisser aux policiers. A quoi ça sert de travailler dans ces conditions?» se plaint le chauffeur. Un autre chauffeur, rencontré des jours après, se plaint d’être victime des tracasseries durant ces contrôles routiers alors qu’un policier est à bord de son véhicule. « Papa, ça se passe toujours comme ça. Il faut laisser quelque choses aux agents », encourage le policier.

Lire aussi :  Kidnapping à Kinshasa: Un numéro d'appel gratuit pour alerter

Depuis près de deux semaines à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo, les contrôles routiers se sont intensifiés le soir pour lutter contre la criminalité dans la ville. Plusieurs victimes se sont plaints d’avoir été enlevées à bord des taxi jaune volant à droite, communément appelés Ketch. Pour endiguer le phénomène, les autorités de Kinshasa ont lancé une série de contrôles sur les grands artères de la ville. Conséquence? Baisse du phénomène et hausse des embouteillages les soirs.

Jacques Matand’

Les plus lus

RDC : Teddy Lwamba prend les commandes des Ressources hydrauliques et électricité

Après la cérémonie de remise et reprise dans une ambiance effrénée du fanfare et Tam tam, Teddy Lwamba Muba a pris les commandes du...

DRC Mining Week 2024: Déficit de l’énergie en RDC, Hugo Sinza de TFM propose des actions...

Le déficit en énergie pose de plus en plus problème à l'industrie en général et à l'industrie minière en particulier. La DRC Mining Week...

RDC : Didier Budimbu veut relever le grand défi du sport congolais

Après la cérémonie de remise et reprise jeudi 13 juin, Didier Budimbu, nouveau ministre congolais des Sports, veut travailler dans l'unité pour relever les...

Mali/Football : Éric Chelle n’est plus le sélectionneur des Aigles

La Fédération malienne de football (Femafoot) a mis fin à sa collaboration avec Eric Chelle, jusque-là sélectionneur des Aigles du Mali, après une succession...

DRC Mining Week 2024 : Malia Agency innove avec l’introduction de la « moto électrique » sur le...

En marge de l'événement phare de l'industrie minière congolaise, la DRC Mining Week, organisée du 12 au 14 juin à Lubumbashi, Flavien Bwira, directeur...

Sur le même thème

Soudan : le bilan des combats dans une ville du Darfour monte à 226 morts

Les combats qui sévissent à el-Facher, seule grande ville du Darfour à échapper au contrôle des paramilitaires en lutte contre l'armée au Soudan, ont...

Kenya : un policier blesse un magistrat par balle à Nairobi

Jeudi 13 juin, un policier a blessé par balle un magistrat d'un tribunal de Nairobi, capitale du Kenya, avant sa mort dans une fusillade...

Est de la RDC : au moins 42 morts dans des attaques des ADF à Lubero

Près de quarante-deux morts. Sept blessés. Tel est le bilan avancé par la société civile locale après des attaques des ADF, affiliés à l’Etat...

Nigeria : «plus d’espoir» pour les mineurs coincés depuis une semaine

Les sauveteurs ont perdu tout espoir de retrouver vivants au moins 20 mineurs nigérians pris au piège, une semaine après l'effondrement d'une mine dans...

Le déploiement de la police kenyane en Haïti se précise

Alors que la mission suscite des critiques au Kenya, le président William Ruto rassure sur le déploiement de la police kenyane en Haïti, en...