Nigeria : la danse “Incredible Kids” pour changer leur vie

Lire aussi

En tant qu’enfant handicapé grandissant au Nigeria, Joshua Anum ne voyait pas la célébrité sur Internet dans son avenir. Lui et ses huit frères et sœurs, abandonnés par leur père, avaient à peine de quoi manger. 

Maintenant, le jeune de 15 ans, qui a perdu son bras gauche à l’âge de cinq ans après être tombé d’un arbre, fait partie d’un groupe de danse appelé « The Incredible Kids ». Ce dernier a un nombre croissant de followers sur le réseau social Instagram et un programme de performances chargé. 

Dans l’une de leurs vidéos les plus populaires, avec 55.000 vues, les six enfants dansent dans une cour avec des palmiers derrière eux. Dirigés par une fillette de cinq ans, ils exécutent des routines rapides sur des chansons nigérianes populaires. 

Les enfants vivent avec la danseuse Maliki Emmanuel, fondatrice du groupe, à la périphérie d’Abuja, la capitale nigériane. La plupart venaient de situations familiales difficiles et ont trouvé refuge chez lui. 

Un après-midi récent, les enfants se sont réunis autour d’Emmanuel alors qu’il était assis dans un fauteuil de leur salon, regardant des vidéoclips pour avoir des idées de nouvelles routines. 

« Avant de venir ici, j’avais l’habitude d’aller à des fêtes, je me battais partout où j’allais et je n’allais pas à l’école », a déclaré Joshua. « Depuis que je suis arrivé ici, j’ai commencé l’école et je lis et je danse », a-t-il ajouté. 

« Le groupe s’est produit à Abuja et à Lagos, et à mesure que leur renommée grandit », a dit Emmanuel. Elle espère que leur nombre le ferait aussi. 

« Lorsque nous avons créé une marque alors nous pouvons recruter plus d’enfants, des enfants qui sont dans la rue et qui aiment la danse. Je peux leur apprendre ensuite nous les amènerons à l’équipage », a-t-elle souligné. 

Le produit des performances couvre les frais de scolarité de Joshua et des autres danseurs. 

La mère de Joshua, Vera Anum, indique qu’elle n’avait plus espoir lorsque son bras a dû être amputé. Mais qu’elle était maintenant fière de son succès. 

« Tout le monde pensait qu’il ne serait pas utile dans la vie. Nos gens à la maison ont dit qu’il était fini parce que quelqu’un dont la main a été amputée depuis l’enfance, que peut-il faire ? », a-t-elle dit. 

« Regardez-le aujourd’hui, au moins le monde entier le voit, le regarde comment il se comporte », a-t-elle conclu. 

Reuters/Sahutiafrica 

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

- Advertisement -spot_img

Latest News

Zimbabwe : les infirmières maintiennent la grève malgré une hausse de salaires des autorités

Mardi 28 juin, l'Association des infirmières du Zimbabwe a rejeté la série des stratégies économiques du ministère des Finances...
- Advertisement -spot_img

Autres articles

- Advertisement -spot_img