Plus de 50.000 déplacés par des combats dans le nord de l’Ethiopie (ONU)

Plus de 50.000 personnes ont été déplacées par des combats dans une région disputée du nord de l’Ethiopie, a affirmé l’ONU, une dizaine de jours après le début d’affrontements entre des combattants des régions du Tigré et de l’Amhara.

 

« Le nombre de personnes déplacées par les affrontements armés dans la ville d’Alamata et les woredas (subdivision administrative, ndlr) de Raya Alamata, Zata et Ofla depuis les 13 et 14 avril a atteint plus de 50.000 », a déclaré l’agence humanitaire de l’ONU (Ocha) dans un rapport publié lundi soir, citant les autorités locales.

 

Environ 42.000 d’entre eux ont fui vers le sud, notamment autour de la ville de Kobo, et 8.300 vers la localité de Sekota au nord, détaille l’Ocha, en soulignant que la majorité des personnes déplacées sont « des femmes, des enfants, des jeunes et des personnes âgées ».

 

Alamata et les districts voisins se situent dans la zone de Raya, contestée entre les régions du Tigré et de l’Amhara, où des affrontements entre des combattants de ces deux groupes ethniques ont éclaté il y a une dizaine de jours.

Lire aussi :  Éthiopie : les rebelles tigréens accusés de viols collectifs

 

Rattachées administrativement au Tigré dans les années 1990, les zones de Raya (sud du Tigré) ainsi que celle de Wolkait (ouest du Tigré) sont revendiquées depuis des décennies par l’ethnie amhara.

 

Des milices et « forces spéciales » de la région de l’Amhara y ont pénétré en novembre 2020, quand a éclaté un conflit entre les autorités tigréennes du Front de libération du peuple du Tigré (TPLF) et le gouvernement fédéral, et ont installé leur propre administration.

 

Selon un accord de paix signé entre gouvernement fédéral et TPLF en novembre 2022 à Pretoria, les forces amhara – soutien militaire crucial de l’armée éthiopienne durant la guerre face aux rebelles tigréens – devaient s’en retirer. L’identité exacte des combattants impliqués dans les récents affrontements reste floue.

 

Mercredi dernier, les autorités régionales de l’Amhara ont accusé le TPLF de « mener une invasion (…) en violation complète de l’accord de Pretoria », demandant que ces forces « quittent rapidement les zones qu’elles contrôlent ».

Lire aussi :  Est de la RDC : les Nations unies alertent sur la gravité des besoins humanitaires 

 

La veille, le président de l’administration intérimaire du Tigré, Getachew Reda, avait évoqué sur X des « événements dans le sud du Tigré, et d’autres territoires occupés ».

 

Il affirmait qu’ils ne relevaient pas d’un « conflit entre le gouvernement fédéral et l’administration intérimaire/ou le TPLF », ni « d’un conflit entre les administrations du Tigré et de l’Amhara » mais était l’oeuvre « des ennemis tenaces de (l’accord de) Pretoria ».

 

Samedi, plusieurs ambassades en Ethiopie, dont la France, la Grande-Bretagne, l’Allemagne et les Etats-Unis s’étaient dits « préoccupées par les informations faisant état de violences dans les zones contestées du nord de l’Éthiopie », et avaient « appelé à la désescalade et à la protection des civils », dans un communiqué commun.

 

La situation sur place est impossible à vérifier, les autorités fédérales restreignant l’accès de la région aux journalistes.

 

AFP/Sahutiafrica

Les plus lus

RDC : «…le pouvoir ne veut pas que la critique soit sur la place publique» (Bienvenu Matumo)

Bienvenu Matumo, figure du mouvement citoyen Lutte pour le changement (Lucha), accuse le régime du président Tshisekedi de réduire au silence toutes les voix...

RDC/Linafoot : Mazembe sacré champion

Grâce à sa victoire à domicile face au FC les Aigles du Congo ce mercredi (3-1), le TP Mazembe remporte le championnat congolais pour...

En RDC, qu’en est-il du seuil de représentativité féminine dans le gouvernement Suminwa ?

Dévoilé plus de cinq mois après l’investiture du président Tshisekedi pour un second mandat, le gouvernement de Judith Suminwa Tuluka, Première ministre, comprend 54...

RDC/Élim-Mondial 2026 : début de stage des Léopards à Rabat

Ce mercredi 29 mai, les Léopards de la RDC entament leur stage à Rabat au Maroc pour les préparatifs de la 3ᵉ et 4e  des...

La RDC se réveille avec le nouveau gouvernement

Plus de cinq mois après l’investiture du président Tshisekedi pour un second mandat, le nouveau gouvernement a été dévoilé ce mercredi 29 mai.   Enfin, l’équipe...

Sur le même thème

Au Nigeria, des hommes armés tuent près de huit personnes

Au moins huit personnes et près de 150 autres enlevées. Tel est le bilan avancé par les autorités lundi 27 mai après une attaque...

Mali : cinq soldats tués dans une attaque d’hommes armés

Au moins cinq soldats de l'armée malienne ont été tués et plusieurs autres blessés, lors d'une attaque des hommes armés, dimanche 26 mai dans...

Une vingtaine de morts dans une attaque d’hommes armés dans le centre du Mali

Une attaque d’hommes armés a fait une vingtaine de morts dans la région de Bandiagara, située dans le centre du Mali, samedi 25 mai,...

RDC/Ituri : l’armée tente de déloger les ADF de leur bastion à Mambasa

Les armées congolaise et ougandaise ont mené, jeudi 23 mai, une opération pour traquer des rebelles ougandais ADF dans le territoire de Mambasa en...

Dans l’est de la RDC, l’armée multiplie des offensives contre les rebelles du M23

L’armée congolaise, appuyée par les Wazalendo, tente de reprendre la main face aux rebelles du M23 et a annoncé avoir récupéré des localités dans...