RDC: «Les droits de Ngoy Mulunda doivent être préservés»( Asadho)

«Pour notre part, nous continuons à insister sur le fait que les droits de monsieur Ngoy Mulunda doivent être préservés » a réagi mardi 19 janvier Jean-Claude Katende, le coordonnateur de l’Association Africaine de Défense de Droits de l’Homme (ASADHO) après l’arrestation du pasteur Ngoy Mulunda. Ngoy Mulunda, ancien président de la Commission électorale nationale indépendante en RDC, a été interpellé lundi 18 janvier à son domicile à Lubumbashi. 

Il lui est reproché d’avoir tenu des propos séparatistes et d’incitation à la haine tribale lors de sa prédication dans une église à Lubumbashi. Un extrait de cette prédication est distribué sur différents réseaux sociaux. Le pasteur déclare notamment que “si vous voulez que le Katanga continue à être dans la RDC pour toujours et que nous puissions tous partager ce que vous manquez chez vous, le lait et le miel, je veux du haut de cette chair devant mon Dieu vous dire, les choses qui vous fâchent et qui vont nous (Katangais) pousser à couper”. 

« Je pense que l’ARN peut arrêter toute personne. Mais elle doit pouvoir conduire la personne dans les 48 heures devant les autorités judiciaires. Je pense que c’est ce qui est en train de se faire » a précisé le président de l’ASADHO.

Lire aussi :  RDC/Ituri : pas de rentrée scolaire dans une centaine d’écoles à Irumu

«Les pasteurs comme tous les autres acteurs politiques doivent s’abstenir des propos qui appellent à la haine tribale, xénophobes et séparatistes », a indiqué Jean-Claude Katende, le coordonnateur de l’Association Africaine de Défense de Droits de l’Homme (ASADHO) à Sahuti Africa.net. 

Félix Kabange Numbi, membre de la famille politique de Joseph Kabila dénonce  l’interpellation de l’ancien président de la commission électorale congolaise, en exigeant sa libération. 

Les proches du pasteur affirment qu’il a été brutalisé par les agents du service de renseignements au moment de son interpellation. Les fidèles de son église protestent et dénoncent ce qu’ils qualifient d’une arrestation arbitraire.

Lire aussi :  RDC/Affaire Stanis Bujakera : «j'ai décidé de fourrer mon nez...» (Félix Tshisekedi)

Trésor Mutombo

Les plus lus

RDC/Football : le président Tshisekedi promet d’honorer Héritier Luvumbu

En RDC, le président Tshisekedi promet d'honorer l'attaquant Héritier Luvumbu, rentré à Kinshasa, capitale congolaise, après avoir résilié son contrat avec un club rwandais...

Kenya/Athlétisme : Kelvin Kiptum, roi du marathon, décoré lors de ses funérailles

Vendredi 23 février, Kelvin Kiptum, détenteur du record du monde de marathon, décédé en début du mois, a été honoré lors de ses funérailles,...

Gabon/Football : Pierre-Emerick Aubameyang dans la légende de la Ligue Europa

Grand artisan de la qualification de l'Olympique de Marseille face au Shakhtar Donetsk au prochain tour de la Ligue Europa (5-3, cumul), Pierre-Emerick Aubameyang,...

Maroc/Football : Ilias Chair condamné à deux ans de prison

A 26 ans, Ilias Chair, international belgo-marocain, a été condamné à deux ans de prison par le Tribunal correctionnel d’Anvers, dont un an avec...

Tunisie : Moncef Marzouki condamné à 8 ans de prison

Jugé par contumace, Moncef Marzouki, ancien président de la Tunisie, a écopé de huit ans de prison pour atteinte à la sûreté de l’Etat...

Sur le même thème

Tunisie : Moncef Marzouki condamné à 8 ans de prison

Jugé par contumace, Moncef Marzouki, ancien président de la Tunisie, a écopé de huit ans de prison pour atteinte à la sûreté de l’Etat...

Maroc/Football : Ilias Chair condamné à deux ans de prison

A 26 ans, Ilias Chair, international belgo-marocain, a été condamné à deux ans de prison par le Tribunal correctionnel d’Anvers, dont un an avec...

RDC/Affaire Stanis Bujakera : «j’ai décidé de fourrer mon nez…» (Félix Tshisekedi)

La veille d'une nouvelle audience du procès de Stanis Bujakera, journaliste à Actualité.cd et correspondant de Jeune Afrique, le président a promis de fourrer...

Six trafiquants tunisiens d’êtres humains arrêtés par la police italienne après une enquête

Au moins six trafiquants tunisiens d'êtres humains soupçonnés d'avoir organisé des transferts à grande vitesse d'au moins soixante-treize migrants illégaux de Tunisie vers l'Europe,...

Seychelles : abandon des charges contre le principal opposant, accusé de «sorcellerie»

Les accusations de « sorcellerie » qui pesaient depuis début octobre contre le dirigeant du principal parti d'opposition aux Seychelles, Patrick Herminie, ont été levées, a...