RDC: Tout était parfait, en 18 ans, sur la photo (Carnet de Christian Gombo)

Lire aussi

Le théâtre de chez nous, c’est aussi nos politiciens désignés qui surfent souvent sur la vague de notre lâcheté. Pendant que l’autorité morale s’accorde un bain de foule en faisant le culte de l’absentéisme ou mieux la politique de la chaise vide, les “Guignols” de l’autorité morale eux sont devenus experts d’un coup dans l’art d’énerver tout le monde.

En prés de 18 ans de règne, la justice était parfaite mais non comme CACH a le cash sans jouer à cache-cache. La loi Minaku-Sakata arrive pour justifier la justice en lui imposant une autorité morale, le ministre de la justice qui doit être du camp de ceux qui méritent toutes les fessées.

Ensuite, c’est l’entérinement de Ronsard Malonda. Un expert dans un organe muselé qui choisit pour le peuple ses dirigeants. Et comme il fallait bien faire, le peuple s’est choisi un président sans parlement. On en a eu assez du seul utile FCC, mais pas de tous ceux qui suivent comme des moutons. Qu’elle est belle la démocratie !

L’épisode Ronsard bloquée par la présidence, voilà que le génie du FCC inspire le vote du président par les grands électeurs ou désignés.

Pendant ce temps, d’autres dans les “djalelo” ont fait de l’autorité morale, le seul homme compétent pour diriger ce pays encore et encore. On tord la Constitution car Sénateur à vie est un titre présidentiel posthume?

Comme Lazare, le Raïs doit renaître. Sur certaines vidéos mises en ligne, on entend des gens chanter «Raïs où es-tu? La bataille est devenue dur». Comme pour implorer le retour du Guide pour éclairer les enfants perdus qui pendant 18 ans de règne, n’ont pas pris le temps d’apprendre du mentor.

On fait passer la guerre à l’est pour un phénomène nouveau au lieu d’en rougir pour avoir été incapable de la gérer.

On fait passer la gratuité de l’enseignement pour une victoire du FCC car ils sont “autorité morale” de tout alors qu’en 18 ans le barème de Mbudi est une fable qui décourage les jeunes à devenir enseignant.

En prés de 18 ans, le pays est devenu respectable par le taux élevé de champagne importé pendant que l’eau manque presque partout, l’électricité n’en parlons même pas.

En 18 ans disons que rien a été fait ou presque rien n’a été fait. Pourquoi ne pas être honnête envers le peuple et l’avouer pour à nouveau faire mieux?

C’est légitime de vouloir rentrer au pouvoir surtout comme ça met tellement à l’aise, mais qu’ils nous disent que c’est parce qu’ils n’ont pas été à la hauteur des promesses faites.

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

- Advertisement -spot_img

Latest News

RDC : des opérateurs économiques inquiets de leurs activités à Beni

Suite à la persistance de l’insécurité dans la ville de Beni, caractérisée par des séries d’attaques et d’embuscades de...
- Advertisement -spot_img

Autres articles

- Advertisement -spot_img