Rwanda : quatre ans de prison ferme pour un ancien ministre

Lire aussi

Edouard Bamporiki, ancien ministre rwandais en charge de la Jeunesse et de la Culture est condamné à quatre ans de prison et doit payer une amende d’environ 58.000 euros. Tel est le verdict rendu par la justice vendredi 30 septembre.

Il était accusé d’avoir reçu cinq millions de francs rwandais (environ 4.800 euros) de la part d’un homme d’affaires pour avoir facilité la réouverture de son usine après qu’elle eut été fermée par les autorités municipales de Kigali. Le juge conclut que M. Bamporiki avait accepté cet argent.

Le ministère public avait demandé la peine maximale, soit 20 ans d’emprisonnement. Mais le juge indique que le coupable a reconnu le délit et a demandé pardon. Mais les juges ont tablé sur sa condamnation. M. Bamporiki dispose de 30 jours pour interjeter appel.

Ses excuses ont été rejetées même par le président rwandais Paul Kagame. Il a saisi cette occasion pour mettre les autres ministres en garde contre la corruption.

« Mal agir sans cesse et demander pardon ! C’est tout Bamporiki. Il y en a d’autres comme lui. Tout le monde peut commettre une infraction. Mais il est aussi possible d’éviter d’en commettre. Et la sanction peut y aider », a-t-il réagi via Twitter.

Joe Kashama

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Latest News

Nigeria : des artistes immortalisent les 108 filles disparues de Chibok

Les visages de 108 jeunes filles nigérianes, portées disparues huit ans après leur enlèvement par des insurgés islamistes, ont...
- Advertisement -spot_img

Autres articles

- Advertisement -spot_img