Cameroun : un sénateur de l’opposition abattu à Bamenda  

Lire aussi

Emmanuel Kemende Gamsey, sénateur du Social democratic front (Sdf), parti d’opposition, a été assassiné à son domicile à Bamenda, capitale d’une province de la zone anglophone, en proie à un conflit armé depuis plusieurs années. C’est ce qu’ont rapporté des sources locales ce mercredi 12 janvier.

Selon ActuCameroun, un média local, le sénateur a succombé de ses blessures après que des hommes armés non identifiés, qui ont fait irruption à son domicile, ont ouvert, le feu. Son épouse a été kidnappé et son véhicule emporté vers une destination inconnue, confie la même source. D’après Joshua Osih, vice-président du Sdf, « la poitrine Emmanuel Kemende a été retrouvée criblée de balles ».

Il accuse « les Ambazoniens, en référence aux groupes armés qui réclament l’indépendance des deux régions anglophones sous le nom d’Ambazonie ». Il estime que les séparatistes en veulent au Sdf, parti majoritaire anglophone, qui participe aux institutions et opposé à une partition du Cameroun. Plusieurs cadres du SDF, dont John Fru Ndi, président du parti et plusieurs fois candidat à la présidentielle, ont déjà été ciblés par des attaques de groupes séparatistes.

Au Cameroun, l’insécurité persiste en zone anglophone où les forces camerounaises et les groupes séparatistes s’affrontent depuis quelques années. Des groupes armés sont accusés de kidnapper, tuer ou mutiler des civils qu’ils accusent de collaborer avec le gouvernement. Des Ong internationales et les Nations unies blâment régulièrement les deux camps pour des crimes et atrocités visant les civils. Depuis 2017, des milliers de personnes ont été tuées dans cette zone. Des centaines de milliers autres déplacés, selon les organisations humanitaires.

Trésor Mutombo

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

- Advertisement -spot_img

Latest News

Tchad : Max Lolngar, coordonnateur de Wakit Tama, arrêté

Ce mardi 17 mai, Max Loalngar, porte-parole de Wakit Tama, coalition d’opposition tchadienne, a été arrêté après une manifestation...
- Advertisement -spot_img

Autres articles

- Advertisement -spot_img