Congo / Culture : le rappeur Sam Samouraï nommé ambassadeur des droits des enfants par l’Unicef

Lire aussi

L’Ouganda va construire des routes dans l’Est de la RDC

L’Ouganda va construire des routes dans l’État de la RDC, voisine dans le cadre d’une coopération entre les deux...

Tchad : grève des étudiants de la faculté de médecine à l’Université de N’Djamena

Lundi 6 décembre, les salles de cours sont restées désertes dans la faculté de médecine de l’Université de N’Djamena...

RDC : Vital Kamerhe va quitter la prison

Après plus d’un an en détention, Vital Kamerhe, ex-directeur de cabinet du président Félix Tshisekedi, vient d’obtenir une liberté...

Le rappeur congolais Hulriche Sam Josué Mbemba, plus connu sous le pseudonyme de Sam Samouraï a été nommé le 8 septembre à Brazzaville ambassadeur des droits des enfants au Congo par le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef). Chantal Umutoni, représentante de l’Unicef au Congo, a effectué cette annonce à l’occasion de la journée internationale de l’Alphabétisation.

L’artiste a reçu cette nomination qui récompense son single «A l’école », une reprise de la chanson de Rapha Bounzéki. Sur ce titre, le musicien encourage l’éducation pour tous : « En endossant ce nouveau rôle de Champion pour les droits des enfants, Sam Samouraï prêtera sa voix et son talent pour sensibiliser le public congolais sur les droits des enfants congolais, promouvoir ses droits à chaque opportunité et ainsi contribuer à ce que chaque enfant congolais puisse jouir pleinement de tous ses droits », a indiqué Chantal Umutoni.

 

« Chaque enfant a le droit d’avoir une éducation, quels que soient son âge et sa situation sociale. Les enfants et les jeunes sont pleins de talents et d’imagination. Ils sont l’avenir de demain. Je passe des journées entières à les écouter. Et je pense savoir de quoi ils ont besoin. Je voudrais vraiment faire le maximum pour pouvoir les aider », a indiqué Sam Samouraï.

Sam Samouraï est un artiste rappeur, interprète et auteur-compositeur du Congo-Brazzaville qui a initié le style «Sapo-gang ». Ce genre de rap intègre la sape et des chansons alternant le Lingala et le Lari, une langue locale du Congo Brazzaville.

Achille Tshitoko/ Brazzaville

- Advertisement -

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

- Advertisement -

Latest News

L’Ouganda va construire des routes dans l’Est de la RDC

L’Ouganda va construire des routes dans l’État de la RDC, voisine dans le cadre d’une coopération entre les deux...
- Advertisement -

Autres articles

- Advertisement -