Covid 19 au Rwanda: «Punition» pour sensibiliser aux gestes barrières

Lire aussi

Plus 70 000 rwandais ont été interpellés en deux semaines pour n’avoir pas respectés les gestes barrières édictés par le gouvernement du Rwanda dans la lutte contre le Coronavirus. Selon rfi.fr, les contrevenants aux règles fixées par les autorités de Kigali sont gardés dans des stades et d’autres lieux pendant plusieurs heures avant d’être relâchés.

Jado Fils, un jeune dans la vingtaine a été interpellé dans sa quincaillerie pour avoir gardé son masque sous le menton. Assis sur les gradins du stade Amahoro, le jeune homme apprend comment porté correctement son cache-nez. Dans ces espaces ouverts, les personnes sont assises en rang et à une distance d’au moins un mètre et suivent pendant des heures les messages de prévention diffusés par la police, précise rfi.fr.

Une femme de ménage qui allait au marché a aussi été conduite au stade pour n’avoir pas bien porté son masque. Elle y est restée pendant plus de 5 heures. Certains personnes y passent des heures sans boire ni manger.

L’ONG internationale de défense des droits humains Human Rights Watch dénonce ce qu’elle considère comme étant une détentions sans procédure régulière ni autorité légale. La police rwandaise elle estime qu’il ne s’agit pas d’arrestation mais plutôt d’une sensibilisation.

Depuis le début de la pandémie du Coronavirus, le Rwanda a enregistré 2000 cas et 5 décès, selon le chiffres officiels.

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

- Advertisement -spot_img

Latest News

RDC : Kinshasa, dernière étape du périple du cercueil de Lumumba, héros de l’Independence

Deuil national, hommages officiels et populaires suivis de l'inhumation. Ce lundi 27 juin, le cercueil de Patrice Lumumba est...
- Advertisement -spot_img

Autres articles

- Advertisement -spot_img