CPI: Début du procès de deux miliciens centrafricains

Lire aussi

Ouverture du procès de deux miliciens centrafricains ce mardi 16 février à la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye. Il s’agit de Alfred Yekatom Rombhot et Patrice-Edouard Ngaïssona, accusés de crimes contre l’humanité et crimes de guerre commis lors de la troisième guerre civile de Centrafrique, de décembre 2013 à août 2014.

Selon l’accusation,  Alfred Yekatom Rombhot a dirigé des éléments anti-balaka pour attaquer le marché de Boeing à Bangui. Ses hommes ont essentiellement ciblé les magasins appartenant à des musulmans et tué entre cinq et treize commerçants. Pour l’accusation, la prise de la capitale centrafricaine fut « un point crucial pour la mise en place du plan stratégique» de la anti-balaka.

Patrice-Edouard Ngaïssona aurait élaboré le plan stratégique avec quelques proches de l’ancien président François Bozizé, notamment en France et au Cameroun. Selon la déclaration de confirmation des charges de la CPI contre les deux accusés, leur objectif «était de prendre ou de reprendre le pouvoir en Centrafrique». 

La Rédaction

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

- Advertisement -spot_img

Latest News

RDC : comment Félix Tshisekedi tente de combler le vide laissé par l’éviction de François Beya ?

Félix Tshisekedi, président congolais, consulte au sein de son administration et auprès de ses partenaires étrangers pour restructurer son...
- Advertisement -spot_img

Autres articles

- Advertisement -spot_img