Des coups de feu entendus à Conakry

Lire aussi

La situation est tendue en Guinée depuis la fin de l’élection présidentielle le 18 octobre dernier.

Des coups de feu ont été entendus à Conakry vendredi 23 octobre. Le président Alpha Condé, candidat à un troisième mandat, a appelé la population au calme. Pour assurer la sécurité, près d’une semaine après la présidentielle en Guinée, l’armée est réquisitionnée pour aider la police et la gendarmerie au maintien de l’ordre.

A Labé, l’un des fiefs de Cellou Dalein Diallo, candidat de l’opposition, les rues sont désertes. «Les taxis ne circulent pas. Les gens sont dans les maisons. Parfois les jeunes sortent dans les rues pour célébrer la victoire de leur candidat à la présidentielle. A certains endroits mercredi et jeudi 22 octobre, des jeunes avaient barricadé certains principaux axes de la ville», confie Madame Diallo depuis Labé.

La situation reste tendue dans les fiefs acquis à Cellou Dalein Diallo, candidat de l’opposition. Il avait déjà annoncé sa victoire à la dernière présidentielle. L’opposition guinéenne avait aussi indiqué qu’elle n’acceptera les résultats de la CENI (Commission électorale nationale indépendante).

Selon l’agence Reuters, les forces de sécurité ont dispersé des manifestants après que les résultats ont montré que le président Alpha Condé est réélu.

Jacques Matand’

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

- Advertisement -spot_img

Latest News

Algérie : la condamnation de Chakib Khelil, ancien ministre de l’Energie, confirmée en appel

Mardi 28 juin, la condamnation à 20 ans de prison ferme par contumace de Chakib Khelil, l'ex-ministre de l'Energie,...
- Advertisement -spot_img

Autres articles

- Advertisement -spot_img