En manque d’eau, la Zambie va réduire sa production d’électricité

Lire aussi

En raison des faibles niveaux d’eau dans le barrage de Kariba, la société zambienne d’approvisionnement en électricité limitée (Zesco) va procéder au délestage le 15 décembre prochain dans plusieurs parties du pays. Peter Kapala, ministre zambien de l’Energie l’a annoncé vendredi 2 décembre.

Il indique que la gestion de la charge sera entreprise pendant une période de quatre mois visant à rationner l’eau dans le barrage afin d’éviter un arrêt complet.

« Zesco mettra en œuvre un régime de gestion de la charge visant à rationner la production d’électricité au complexe de Kariba pour éviter un arrêt complet. Cela sera fait dans le but de minimiser l’impact sur les secteurs économiques clés ainsi que de préserver l’intégrité des unités de production du complexe de Kariba », a déclaré le ministre.

Il souligne que la Zesco va optimiser la production dans toutes les centrales électriques du pays. « Nous prévoyons qu’en fonction des niveaux d’eau, cela se traduira par un régime de gestion de la charge à partir du 15 décembre 2022 jusqu’à un maximum de six (6) heures par jour jusqu’à ce que les niveaux d’eau s’améliorent », a-t-il ajouté.

La Zambie tire plus de 80% de son électricité de l’énergie hydraulique. Elle partage l’exploitation du barrage de Kariba, un des plus grands d’Afrique australe, avec son voisin le Zimbabwe, qui y possède également une centrale électrique.

La semaine dernière, la Zesco a indiqué qu’en raison des pluies faibles, le réservoir de stockage utilisable n’était plus rempli qu’à 4,6%. La saison des pluies dans ces pays d’Afrique australe s’étend de novembre à avril environ.

Selon M. Kapala, les mesures proposées seront échelonnées et réexaminées de temps à autre au cours des quatre prochains mois afin d’assurer la sécurité de l’approvisionnement en électricité et d’atténuer l’impact sur l’économie.

Ali Maliki

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Latest News

Kenya : Fred Matiang’i demande une caution anticipée sur fond d’une prétendue perquisition chez lui

Ce jeudi 9 février, Fred Matiang'i, ancien ministre kényan de l’Intérieur, s’est présenté devant un tribunal pour obtenir une...
- Advertisement -spot_img

Autres articles

- Advertisement -spot_img