Est de la RDC : une dizaine de civils tués depuis début février autour de Goma

Au moins quinze civils ont été tués et vingt-neuf autres blessés depuis début février autour de Goma et Saké, Est de la RDC, théâtre d’affrontements entre l’armée congolaise et les rebelles du M23, selon les informations les Nations Unies.

Cette organisation dit être inquiète de la montée de la violence dans cette zone. Les récentes attaques, marquées par une utilisation croissante d’artillerie lourde et de bombardements dans la région de Goma, mettent en péril la vie des populations civiles et déplacées. Environ 135 000 personnes déplacées à l’intérieur du pays fuient actuellement la ville de Sake en direction de Goma, en quête de sécurité.

Lire aussi :  En RDC, l’armée interdit tout lien avec les miliciens FDLR

Chansa Kapaya, Directrice régionale du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), souligne que « les civils de l’est de la RDC subissent une fois de plus les conséquences de la montée de la violence », appelant toutes « les parties à protéger les civils, à respecter le droit humanitaire et à mettre en place des corridors sécurisés pour permettre la livraison de l’aide humanitaire indispensable ».

« Les bombardements aveugles aggraveront les souffrances des 800 000 personnes déplacées dans la région et des 2,5 millions de personnes déplacées dans la province du Nord-Kivu », indique le HCR. L’agence onusienne déplore que cette violence entrave l’accès humanitaire aux populations vulnérables des territoires de Masisi et de Rutshuru.

Lire aussi :  Est de la RDC : l’armée nie l’implication des militaires dans l’insécurité à Goma

Entre-temps, les armes continuent de résonner près de la cité de Saké, toujours sous contrôle de l’armée et ses supplétifs. Jeudi, l’armée a mené une offensive dans des collines qui surplombent Saké qui sont occupées par les rebelles du M23.

Au moins deux militaires sud-africains de la Force de défense nationale (SANDF) ont été tués et trois autres blessés lors d’un assaut mené par les rebelles du M23, soutenus par le Rwanda, contre le camp sud-africain à Mubambiro, en territoire de Masisi le 14 février, selon un communiqué du gouvernement congolais.

Ben Tshokuta

Les plus lus

La Russie envoie des instructeurs militaires et un système de défense aérienne au Niger

Après avoir tourné le dos à Paris et à Washington, Niamey mise sur sa coopération avec Moscou qui l’a envoyé des instructeurs militaires et...

RDC : «Semaine de la science et des technologies», pour la promotion de la culture scientifique...

Discours, conférences, expositions... La 11ᵉ édition de la Semaine de la science et des technologies s'est clôturée mercredi 10 avril, à Kinshasa, capitale congolaise.   Il...

RDC/Linafoot : «…même dans la difficulté, nous arrivons à faire la différence» (Lamine N’Diaye)

Après la victoire du TP Mazembe face au FC Les Aigles mercredi 10 avril (0-3), Lamine N'Diaye, entraîneur de Mazembe, a salué la performance...

En Afrique, près de 55 millions de personnes en insécurité alimentaire

Près de 55 millions de personnes souffrent de la faim en Afrique de l'ouest et centrale, ont annoncé les agences humanitaires de l'ONU ce...

Volcan Nyiragongo: Goma ville résiliente se relèvera de cette éruption comme en 2002

« Goma, chef-lieu, capitale du Nord-Kivu, est pour l’est du Congo un gift », annonce d’entrée Yekima de BelArt, artiste musicien congolais, dans son...

Sur le même thème

En Afrique, près de 55 millions de personnes en insécurité alimentaire

Près de 55 millions de personnes souffrent de la faim en Afrique de l'ouest et centrale, ont annoncé les agences humanitaires de l'ONU ce...

Libye : panique à Tripoli sur fond d’affrontements entre groupes armés

Tension à Tripoli, capitale libyenne, où les affrontements ont éclaté les groupes armés, semant la panique parmi les habitants qui célébraient la fin du...

La Russie envoie des instructeurs militaires et un système de défense aérienne au Niger

Après avoir tourné le dos à Paris et à Washington, Niamey mise sur sa coopération avec Moscou qui l’a envoyé des instructeurs militaires et...

RDC : à Goma, la recrudescence de l’insécurité inquiète

Jeudi 11 avril, au moins deux civils ont été tués par d’hommes armés assimilés aux Wazalendo à Goma, capitale provinciale du Nord-Kivu, Est de...

RDC/Nord-Kivu : près de trois morts dans une fusillade à Goma

Une fusillade a fait au moins trois morts à Goma, capitale provinciale du Nord-Kivu, dans l’est de la RDC, dans la nuit du mardi...