RDC: “Nous n’allons pas vers une rupture de la coalition” (Félix Tshisekedi)

Le Président Félix Tshisekedi a affirmé sa volonté à maintenir la coalition actuelle au pouvoir entre lui et Joseph Kabila, président honoraire.

Sur fond de tension politique, plusieurs acteurs politiques, membres du FCC (Front commun pour le Congo) dont l’autorité morale est Joseph Kabila et de CACH (Cap pour le changement) de Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe ont appelé à la fin de la coalition.

En déplacement au Congo Brazzaville mercredi 15 juillet, le président RD Congolais a déclaré «ce que je peux vous assurer en tout cas, c’est que nous n’allons pas vers une rupture de la coalition».

Pour lui, “l’essentiel est de regarder d’abord les intérêts du pays. Je crois que les uns et les autres sont conscients de cette prise en compte des intérêts du pays”, a prévenu Félix Tshisekedi.

Malgré les tensions politiques ambiantes notamment sur la désignation des animateurs de la Commission électorale nationale indépendante et sur la réforme de la justice avec la proposition de loi Minaku-Sakata, le Chef de l’état congolais a précisé qu’“il y a des délégués des deux camps (FCC-CACH) qui se voient, qui discutent pour essayer de déblayer le chemin et de voir de nouveau les conditions de pouvoir regarder dans la même direction”. 

Pour Félix Tshisekedi, la situation politique actuelle en RDC ne devrait pas déranger.

«C’est tout à fait inhérent à une jeune démocratie, à une première expérience politique. C’est la premières fois que nous vivons une telle situation (coalition ndlr) dans le pays. Ça ne pouvait pas se passer parfaitement. Même dans les vieilles démocraties, les coalitions ont toujours posé des problèmes. Ça ne doit pas choquer», a tempéré le Président Félix Tshisekedi.

Jacques Matand’

 

 

 

Les plus lus

Est de la RDC : le Conseil de sécurité de l’ONU impose des sanctions à six...

Mardi 20 février, six responsables de cinq groupes armés, actifs dans l’est de la RDC, ont été sanctionnés par le Conseil de sécurité des...

Au Burkina Faso, la junte suspend la délivrance des permis d’exportation d’or artisanal

Ce mercredi 21 février, la junte a, dans un communiqué, suspendu la délivrance des permis d’exportation d’or artisanal, semi-mécanisé et d’autres produits au Burkina...

RDC : Vital Kamerhe chez l’Informateur Augustin Kabuya

Après un tête-à-tête avec Augustin Kabuya, Informateur désigné, Vital Kamerhe, leader du regroupement AA-UNC, réaffirme son engagement au sein de la majorité présidentielle.   C’était après...

CAN 2023 : Jean-Louis Gasset revient sur son départ de la Côte d’Ivoire

Nommé entraîneur de l'Olympique de Marseille, Jean-Louis Gasset, ancien sélectionneur des Éléphants, est revenu sur son départ de la Côte d'Ivoire mardi 20 février.   «...

Est de la RDC : la France appelle le M23 à cesser les hostilités «immédiatement»

Ce mardi 20 février, la France a, dans un communiqué, appelé le M23 à cesser les hostilités « immédiatement » et se retirer de...

Sur le même thème

L’envoyé de Macron pour l’Afrique voit une présence militaire française «remodelée»

Le nouvel envoyé personnel du président Emmanuel Macron pour l'Afrique a évoqué mercredi une « refonte » de la présence militaire française en Côte d'Ivoire, lors...

La Russie offre gratuitement 200 000 tonnes de céréales à six pays africains

La Russie a expédié gratuitement 200 000 tonnes de céréales vers six pays africains, a annoncé le ministre russe de l'Agriculture mardi 20 février.   Dmitri...

Mali : le comité de pilotage du dialogue national à pied d’œuvre

Au Mali, le comité de pilotage du dialogue inter-Maliens a annoncé la tenue d’un atelier de validation des termes de référence le 26 février...

Au Burkina Faso, la junte suspend la délivrance des permis d’exportation d’or artisanal

Ce mercredi 21 février, la junte a, dans un communiqué, suspendu la délivrance des permis d’exportation d’or artisanal, semi-mécanisé et d’autres produits au Burkina...

Au Sénégal, Aïssata Tall laisse ouverte la libération des opposants Sonko et Faye

Après la libération plusieurs opposants, qu’en est-il du cas d’Ousmane Sonko et de Bassirou Diomaye Faye, son bras droit et candidat à la présidentielle...