RDC/Assemblée nationale : Vital Kamerhe sur un boulevard

En remportant les primaires de l’Union sacrée, coalition au pouvoir, Vital Kamerhe est sur un boulevard pour retrouver le perchoir de l’Assemblée nationale 15 ans après.

 

« M. Le président de l’Assemblée nationale, félicitations ! », lance le président Tshisekedi, esquissant un petit sourire. Poignée de main et accolades chaleureuses. « Mes respects Excellence et merci pour tout. Aujourd’hui, c’était un grand jour », répond Vital Kamerhe.

 

Aussitôt désigné candidat de l’Union sacrée pour la tête de la chambre basse du Parlement congolais, il a été reçu à la Cité de l’Union africaine par le président Tshisekedi. La scène rappelle aussi les retrouvailles entre les deux alliés, en juillet 2022, lorsque M. Kamerhe avait été acquitté, après une condamnation au premier et second degré, dans le procès 100 jours.

 

Au lendemain des primaires, l’image de Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe fait le tour de réseaux sociaux. Si la tenue des primaires était une première, un cadre de l’Union sacrée affirme qu’ils sont tombés à pic. En fait, il fallait départager Vital Kamerhe, Christophe Mboso et Modeste Bahati. Les trois ténors de l’Union sacrée visaient ce poste.

Lire aussi :  RDC/Nord-Kivu : près de huit morts dans un camp de déplacés à Kanyaruchinya

 

Sur un total de 372 votants, le président de l’Union pour la nation congolaise a obtenu un peu plus de la moitié des suffrages. Suivi de Christophe Mboso et de Modeste Bahati. Telle une voie royale pour retrouver un poste qu’il a dirigé entre 2006 et 2009 avant d’être contraint à le quitter sur fond de discord avec Joseph Kabila, ancien président congolais.

 

Pour Jean Baudoin Mayo, député de l’UNC, Christopher Mboso et Modeste Bahati ont voulu brouiller les cartes. « Et, voilà qu’après ces élections, nous rentrons aux résultats confirmés par le peuple congolais : A-A/UNC est la 2ᵉ force politique du pays après l’UDPS. À leur place, je ne conduirais pas le président jusqu’à ce niveau », a-t-il dit.

 

Ces dernières années, Vital Kamerhe, 65 ans, a navigué sur des eaux troubles avant un retour en grâce. Kamerhe a su rester au cœur du pouvoir, mais aussi s’est montré déterminant lors de la victoire du président Tshisekedi à la dernière présidentielle. Depuis, l’homme poursuit sa remontada.

Lire aussi :  RDC/Kinshasa : les vendeurs de cartes de vœux font-ils des bonnes affaires le jour du Saint-Valentin ?

 

« Vital Kamerhe est repositionné en bonne position. Le président de l’Assemblée nationale, c’est quand même la deuxième personnalité du pays. Ce n’était plus une question de poids politique, mais simplement de députés. C’est la démocratie qui s’est exprimée. Je crois qu’il faut ça au sein de partis politiques », commente à Sahutiafrica le professeur Placide Mabaka, analyste politique congolais.

 

Au perchoir de l’Assemblée nationale, ce vétéran de la politique congolaise entend redonner à cette institution son prestige et son autorité. « Nous allons faire en sorte que la séparation des pouvoirs soit une réalité. Nous allons pousser le gouvernement et la Première ministre à remplir leurs assignations contenues dans le contrôle du gouvernement. Donc, le contrôle parlementaire sera de rigueur », a déclaré Vital Kamerhe.

 

Trésor Mutombo

Les plus lus

RDC : «…le pouvoir ne veut pas que la critique soit sur la place publique» (Bienvenu Matumo)

Bienvenu Matumo, figure du mouvement citoyen Lutte pour le changement (Lucha), accuse le régime du président Tshisekedi de réduire au silence toutes les voix...

En RDC, qu’en est-il du seuil de représentativité féminine dans le gouvernement Suminwa ?

Dévoilé plus de cinq mois après l’investiture du président Tshisekedi pour un second mandat, le gouvernement de Judith Suminwa Tuluka, Première ministre, comprend 54...

RDC/Linafoot : Mazembe sacré champion

Grâce à sa victoire à domicile face au FC les Aigles du Congo ce mercredi (3-1), le TP Mazembe remporte le championnat congolais pour...

RDC/Élim-Mondial 2026 : début de stage des Léopards à Rabat

Ce mercredi 29 mai, les Léopards de la RDC entament leur stage à Rabat au Maroc pour les préparatifs de la 3ᵉ et 4e  des...

La RDC se réveille avec le nouveau gouvernement

Plus de cinq mois après l’investiture du président Tshisekedi pour un second mandat, le nouveau gouvernement a été dévoilé ce mercredi 29 mai.   Enfin, l’équipe...

Sur le même thème

Burkina Faso : enlèvement du lieutenant-colonel Zoungrana poursuivi pour «tentative de déstabilisation»

Au Burkina Faso, le lieutenant-colonel burkinabè Emmanuel Zoungrana, poursuivi pour des faits présumés de « tentative de déstabilisation » et remis en liberté provisoire mardi, a...

Sénégal : le président Bassirou Diomaye Faye attendu au Mali et au Burkina Faso

Le président Bassirou Diomaye Faye doit se rendre au Mali au Burkina Faso pour une visite officielle ce jeudi 30 mai, selon la présidence...

La RDC se réveille avec le nouveau gouvernement

Plus de cinq mois après l’investiture du président Tshisekedi pour un second mandat, le nouveau gouvernement a été dévoilé ce mercredi 29 mai.   Enfin, l’équipe...

RDC : «…le pouvoir ne veut pas que la critique soit sur la place publique» (Bienvenu Matumo)

Bienvenu Matumo, figure du mouvement citoyen Lutte pour le changement (Lucha), accuse le régime du président Tshisekedi de réduire au silence toutes les voix...

Libye : Mohamed Oun reprend ses travaux après deux mois de suspension

Suspendu temporairement, Mohamed Oun, ministre du Pétrole et du Gaz du gouvernement d'unité nationale de Tripoli, a repris ses fonctions après deux mois de...