Guinée équatoriale : un ministre et un ex-ministre soupçonnés de détournement de fonds

Rufino Ndong Esono Nchama, ministre équato-guinéen de la Culture, du Tourisme et de la promotion de l’Artisanat et Valentin Ela Maye, ex-ministre équato-guinéen de l’Economie et des Finances sont soupçonnés d’être impliqués dans une affaire de détournement de fonds publics de l’ordre de dix milliards de Francs CFA (15,2 millions d’euros), a annoncé la télévision nationale (TVGE) vendredi 14 avril.

L’enquête se concentre sur un groupe de cinq équato-guinéens à l’origine de la création de plusieurs entreprises « fictives » depuis 2019, pour obtenir des contrats publics en falsifiant notamment la signature du président de Guinée équatoriale, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo.

Ce dernier est à la tête de l’Etat depuis 1979, et détient le record mondial de longévité au pouvoir pour un chef d’Etat encore vivant, hors monarques.

Lire aussi :  Abolition de la peine de mort en Guinée Equatoriale

Ces cinq personnes ont été arrêtées et sont détenues à la gendarmerie de Malabo, la capitale de Guinée équatoriale, le troisième pays le plus riche d’Afrique subsaharienne en PIB par habitant (Banque mondiale, 2021), mais classé au 172ème rang mondial sur 180 dans le baromètre de la corruption de Transparency International.

Ces individus avaient créé « neuf entreprises fictives » qui proposaient notamment des services de maintenance, d’entretiens d’édifices publics et de plages, selon la TVGE, qui ajoute que ces sociétés avaient conclu « 24 contrats frauduleux » avec le gouvernement.

La TVGE accuse notamment Rufino Ndong Esono Nchama, ministre de la Culture, du Tourisme et de la promotion de l’Artisanat depuis 2017, et Valentin Ela Maye, qui fut ministre de l’Economie et des Finances  entre 2020 et 2023, d’avoir été « à la solde de ces entreprises frauduleuses ».

Lire aussi :  Libération de 119 militants d'un parti d'opposition en Guinée équatoriale

La télévision d’état précise que la justice s’intéresse aux liens présumés qu’ils entretenaient avec certaines sociétés « fictives », et affirme que ces deux importantes personnalités recevaient chacune cinq millions de francs CFA par mois (environ 7.600 euros, ndlr).

L’ouverture de l’enquête a été confirmée à l’AFP par une source proche du dossier qui a requis l’anonymat, précisant que les enquêteurs cherchent encore à déterminer le nombre de personnes impliquées. L’audition de M. Nchama nécessite une autorisation de la Première ministre, a précisé la TVGE.

Sollicité par l’AFP, le ministère de la Justice n’a pas précisé la nature des charges retenues contre les personnes soupçonnées, ni les peines encourues.

AFP/Sahutiafrica

Les plus lus

DRC Mining Week édition 2024 : remédier au manque de capacité énergétique, Kibali Gold Mine livre...

Comment remédier au manque de capacité énergétique ? Jean-Paul Ilunga Mbayo, ingénieur en électricité de Kibali Gold Mine, filière de Barrick Gold, a livré l’expérience...

DRC Mining Week 2024 : Malia Agency innove avec l’introduction de la « moto électrique » sur le...

En marge de l'événement phare de l'industrie minière congolaise, la DRC Mining Week, organisée du 12 au 14 juin à Lubumbashi, Flavien Bwira, directeur...

Football/Elim-Mondial 2026 :  le Soudan, solide leader du groupe B

Grâce à leur victoire dans le choc de deux Soudans (3-0), les Crocodiles du Nil consolident leur première place dans le groupe B au...

Le Sénégal entame la production du premier champ pétrolier offshore

Ce mardi 11 juin, le Sénégal a annoncé le démarrage de la production du premier projet offshore, rejoignant le club des pays producteurs de...

Kenya : le gouvernement approuve la vente de ses actions dans six sociétés cotées

Au Kenya, le gouvernement prévoit de vendre ses actions dans six sociétés cotées, dont un cimentier et la bourse des valeurs du pays, a...

Sur le même thème

Massacre de 2009 en Guinée : quand la défense de Dadis Camara plaide l’acquittement

En Guinée, les avocats du capitaine Moussa Dadis Camara, ancien chef de la junte, ont plaidé son acquittement ce lundi 10 juin au procès...

Niger : nouveau rapport d’une audience menaçant l’immunité de Mohamed Bazoum

Au Niger, la Cour d'Etat a reporté la décision qu'elle devait rendre au sujet de la levée de l'immunité du président Mohamed Bazoum, renversé...

En RDC, ouverture du procès de la tentative de coup d’Etat du 19 mai

Ce vendredi 7 juin, le procès de la tentative de coup d’Etat déjouée par l’armée congolaise le 19 mai s’ouvre au tribunal militaire de...

Afrique du Sud : Zizi Kodwa, membre éminent de l’ANC, au cœur d’un scandale de corruption

Soupçonné de faits de corruption dans le cadre d’une enquête sur l’ère de Jacob Zuma, Zizi Kodwa, ministre sud-africain des Sports, a comparu devant...

Centrafrique : un employé d’une ONG accusé d’incitation à la révolte contre les forces de sécurité

En Centrafrique, la justice a lancé des poursuites contre un employé européen d’une ONG basée aux Etats-Unis, soupçonné de constituer une menace pour la...