“Je pense qu’il faut être sincère, il y a discrimination dans notre sous-secteur” a réagi Willy Bakonga

Va-t-on vers un bras de fer entre Willy Bakonga, ministre congolais de l’enseignement primaire, secondaire et technique et le Cardinal Fridolin Ambongo?  “Je pense qu’il faut être sincère, il y a discrimination dans notre sous-secteur. Nous sommes un état laïc et notre pays ne choisit pas des confessions religieuses”, a déclaré Willy Bakonga, ministre de l’enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), lundi 12 octobre à Saint Raphaël à Kinshasa, une école catholique.

Le ministre de l’EPST réagissait aux propos tenus par le cardinal Fridolin Ambongo. Lors de sa ronde dans les écoles en marge de la reprise des cours, Willy Bakonga a indiqué que la décision du Cardinal d’interdire aux enseignants non-catholiques d’enseigner dans leurs écoles est discriminatoire. « Cette décision ne doit pas être appliquée», estime-t-il.

Lire aussi :  RDC : «...des pays voisins veulent nous maintenir dans une situation d'instabilité» (Cardinal Ambongo)

“On ne peut pas transplanter ça au niveau des écoles, il faut avoir seulement des enseignants qui sont compétents pour véhiculer le message, pour donner aux enfants un maximum d’information possible pour qu’ils soient utiles demain dans la société. Et nous ne consacrons pas la politique de discrimination » a ajouté le Ministre Willy Bakonga. Il a promis d’entrer en contact avec le Cardinal pour lever sa décision dans les écoles catholiques.

Réaction du  Cardinal

Pour sa part, le cardinal n’envisage pas revenir sur sa décision. Le prélat catholique maintient sa décision.

“Nous n’avons pas besoin de l’approbation de qui que ce soit pour appliquer l’accord qui est en vigueur depuis pratiquement 50 ans”, a-t-il dit.

Lire aussi :  RDC: évaluation des élèves du primaire après le confinement

Pour, le Cardinal Ambongo, tant que les écoles s’appellent “écoles conventionnées catholiques, cela signifie que ces écoles doivent avoir une identité catholique. S’il y n’y a pas cette identité catholique, on ne voit pas ce que nous faisons dans les écoles”.

Le 4 octobre dernier, le cardinal Fridolin Ambongo, avait déclaré qu’à partir de l’année scolaire 2020-2021, ne pourra enseigner dans une école primaire conventionnée catholique qu’un fidèle catholique. L’archevêque de Kinshasa avait dit avoir pris cette décision pour impacter positivement sur la foi catholique et préserver les valeurs et l’image de marque des écoles catholiques.

Inès Kayakumba

Les plus lus

Football/C1-CAF : le choc Mamelodi Sundowns-Mazembe délocalisé à Johannesburg

Le choc entre Mamelodi Sundowns de l’Afrique du Sud et TP Mazembe de la RDC, prévu ce samedi 2 mars, a été délocalisé au...

Est de la RDC : le président Tshisekedi attendu à Luanda

Le président Tshisekedi sera reçu par son homologue angolais, João Lourenço, médiateur désigné de l’Union africaine (UA) dans la crise diplomatique entre la RDC...

En Afrique du Sud, le braconnage des rhinocéros augmente en 2023

En 2023, l'Afrique du Sud a enregistré 499 rhinocéros braconnés. Ce qui représente cinquante-et-un de plus que l'année précédente, a annoncé le gouvernement sud-africain...

Guinée : Mamadou Oury Bah, Premier ministre désigné

Mardi 27 février, Mamadou Oury Bah, ancien chef de l'opposition et économiste, a été nommé au poste de Premier ministre par la junte dirigée...

Algérie/Football : Vladimir Petkovic sur le banc des Fennecs ?

A 60 ans, Vladimir Petkovic, technicien croate de Bosnie-Herzégovine naturalisé suisse, pourrait devenir le sélectionneur des Fennecs d'Algérie, selon la presse algérienne.   D'après les informations...

Sur le même thème

Est de la RDC : l’Unicef appelle à protéger les enfants

Alors que les combats font rage près de Saké, dans l’est de la RDC, l’Unicef a, dans un communiqué, appelé les parties impliquées dans...

Au Sénégal, l’Université Assane-Seck fermée après la mort d’un étudiant dans une manifestation

Les activités à l’Université Assane-Seck, située à Ziguinchor, sud du Sénégal, ont été suspendues après la mort d’un étudiant dans une manifestation contre le...

Cameroun: le personnel d’appui de l’Université de Maroua en grève 

La situation à l'Université de Maroua à l'extrême nord du Cameroun est préoccupante. Et pour cause, le personnel d'appui de cet Alma mater est...

Au Tchad, les étudiants déclenchent une grève illimitée

Au Tchad, les étudiants ont décrété une grève illimitée à partir du jeudi 1er février pour exiger la réinscription de leurs condisciples, exclus pour...

RDC/Tshopo : un conflit ethnique menace l’éducation

Dix-huit écoles sont fermées suite aux violences ethniques entre les communautés Mbole et Lengola depuis huit mois à Ubundu dans la province de la...