Ouganda: Fin de la mise en résidence surveillée pour Bobi Wine

Lire aussi

La Haute Cour ougandaise a ordonné la fin de la détention en résidence surveillée de l’opposant Bobi Wine, lundi 25 janvier. La Cour répond favorablement à la pétition déposée par le collectif d’avocats de Bobi Wine, exigeant sa libération.

« La restriction et l’enfermement indéfinis du demandeur dans sa maison sont illégaux et son droit à la liberté a été violé », a déclaré le juge Michael Elubu de la division civile du tribunal de Kampala, cité par la VOA.

« Ayant constaté que les restrictions sont illégales, il est ordonné qu’elles soient levées », a-t-il instruit.

Le challenger de Yoweri Museveni a été placé en résidence surveillée, depuis l’annonce des résultats du scrutin présidentiel le 16 janvier dernier. Les militaires lourdement armés et des policiers ont empêché les membres de la famille de Wine, dont sa femme Barbie, de quitter leur propriété.

Bobi Wine, candidat malheureux à la dernière présidentielle estime que « la commission électorale a annoncé des résultats truqués. Museveni a été battu et nous en avons les preuves ».

L’administration de Yoweri Museveni affirme que la mise en résidence surveillée de Bobi Wine était une mesure préventive pour empêcher les manifestations contre les résultats des élections ainsi que pour la sécurité de l’opposant de 35 ans.

Trésor Mutombo

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

- Advertisement -spot_img

Latest News

RDC : comment Félix Tshisekedi tente de combler le vide laissé par l’éviction de François Beya ?

Félix Tshisekedi, président congolais, consulte au sein de son administration et auprès de ses partenaires étrangers pour restructurer son...
- Advertisement -spot_img

Autres articles

- Advertisement -spot_img