RDC/Beni : que pense la population de la table ronde sur l’avenir de l’état de siège ?

Lire aussi

Instauré près d’un an dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, Est de la RDC. L’état de siège censé endiguer l’insécurité dans cette partie du pays. La situation sécuritaire reste toujours instable. Mercredi 4 mai, le gouvernement a annoncé une table ronde sur cette mesure. Un sujet sensible qui est diversement commenté par la population dans la ville de Beni. 

« J’appelle les députés des provinces (Nord-Kivu et Ituri) à pouvoir dire la vérité au président Tshisekedi que cette mesure n’a rien apporté comme changement dans cette partie du pays. Mais nous saluons la volonté du Chef de l’état pour la pacification de notre province et nous espérons à la levée de cette mesure définitivement », confie à Sahutiafrica Joseph Mulwahali, un maçon rencontré dans un chantier en construction. 

Pour Noël Masika, militant de l’Ecidé, parti d’opposition, l’état de siège a été inefficace sur terrain et ne jure que par la levée de cette mesure. « Nous comptons sur cette dernière évaluation du gouvernement. Nous espérons à la levée de l’état de siège ou au renforcement des troupes ainsi que des matériels de guerre à nos militaires. Je crois que le Premier ministre Sama Lukonde pourra dévoiler notre cri de détresse », dit-il. 

Si certains appellent à la levée pure et simple de l’état de siège, d’autres par contre espèrent que cette table ronde qui va déterminer la continuité ou non de cette mesure visant à vaincre les différents groupes armés. 

« C’est au gouvernement de juger sur l’efficacité et la continuité de l’état de siège dans notre province. Les autorités doivent renforcer l’effectif des militaires et des matériels pour stopper ces ennemis de la paix », déclare Blaise Kinengo, chauffeur de taxi et père de famille. 

Dans l’est de la RDC, les groupes armés pillent, volent, violent, kidnappent et incendient des maisons. L’annonce sur l’avenir de l’état de siège par Félix Tshisekedi est intervenu après les consultations avec les groupes armés, qui opèrent dans la partie Est du pays, à Nairobi sous l’égide de la Communauté des Etats d’Afrique de l’est. 

Depuis Beni, Augustin Sikwaya 

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

- Advertisement -spot_img

Latest News

RDC/ESU : des étudiants en terminale se plaignent de la grève des professeurs

« Nous venons fraîchement de finir le stage et nous sommes rentrés à l’Ifasic pour finir les deux cours qui...
- Advertisement -spot_img

Autres articles

- Advertisement -spot_img