RDC: Eddy Kapend grâcié, l’Asadho satisfaite

Lire aussi

«La grâce présidentielle accordée à Eddy Kapend nous a fait beaucoup de bien et nous en sommes satisfaits. Nous félicitons le président Tshisekedi pour cet acte courageux que beaucoup ne le pensait pas capable de faire», a confié Jean-Claude Katende, défenseur des Droits Humains et Président National de l’ASADHO (Association Africaine de Défense des Droits de l’Homme). 

Dans un entretien à Sahutiafrica, Jean-Claude Katende estime que le «président Tshisekedi a réparé une injustice dont beaucoup de nos compatriotes ont été victimes ». 

Pour ce défenseur des droits de l’homme, il ne faut pas voir dans la grâce présidentielle accordée à Eddy Kapend, une décision politique. 

«Félix Tshisekedi a fait ce que devait faire Joseph Kabila. D’autant plus que, la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples avait déjà demandé la libération des condamnés dans le procès Laurent-Désiré Kabila pour qu’on reprenne l’instruction du dossier», insiste Jean-Claude Katende. 

«La libération de Eddy Kapend est le fruit d’un combat de près de 20 ans. Nous avons écrit au Président Tshisekedi sur ce dossier, nous sommes contents de son aboutissement », a conclu Jean Claude Katende, Président National de l’ASADHO (Association Africaine de Défense des Droits de l’Homme). 

Eddy Kapend, ex-aide de camp de Laurent-Désiré Kabila, a été condamné à mort dans le procès sur l’assassinat du président en 2001. Il a bénéficié de la grâce présidentielle que le président Félix Tshisekedi a accordé à certains détenus et notamment des prisonniers politiques le 31 décembre 2020. 

Eddy Kapend aura passé plus de 20 ans derrière les barreaux, alors qu’il a toujours clamé son innocence dans l’assassinat de Laurent-Désiré Kabila, père de Joseph Kabila, président honoraire. 

Alimasi Kambale

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

- Advertisement -spot_img

Latest News

Ouganda : Kizza Besigye, opposant au régime libéré sous caution

En Ouganda, le vétéran de l’opposition Kizza Besigye est libéré par un tribunal sous caution. C’est ce qu’ont annoncé...
- Advertisement -spot_img

Autres articles

- Advertisement -spot_img