RDC: Eddy Kapend grâcié, l’Asadho satisfaite

«La grâce présidentielle accordée à Eddy Kapend nous a fait beaucoup de bien et nous en sommes satisfaits. Nous félicitons le président Tshisekedi pour cet acte courageux que beaucoup ne le pensait pas capable de faire», a confié Jean-Claude Katende, défenseur des Droits Humains et Président National de l’ASADHO (Association Africaine de Défense des Droits de l’Homme). 

Dans un entretien à Sahutiafrica, Jean-Claude Katende estime que le «président Tshisekedi a réparé une injustice dont beaucoup de nos compatriotes ont été victimes ». 

Pour ce défenseur des droits de l’homme, il ne faut pas voir dans la grâce présidentielle accordée à Eddy Kapend, une décision politique. 

«Félix Tshisekedi a fait ce que devait faire Joseph Kabila. D’autant plus que, la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples avait déjà demandé la libération des condamnés dans le procès Laurent-Désiré Kabila pour qu’on reprenne l’instruction du dossier», insiste Jean-Claude Katende. 

«La libération de Eddy Kapend est le fruit d’un combat de près de 20 ans. Nous avons écrit au Président Tshisekedi sur ce dossier, nous sommes contents de son aboutissement », a conclu Jean Claude Katende, Président National de l’ASADHO (Association Africaine de Défense des Droits de l’Homme). 

Eddy Kapend, ex-aide de camp de Laurent-Désiré Kabila, a été condamné à mort dans le procès sur l’assassinat du président en 2001. Il a bénéficié de la grâce présidentielle que le président Félix Tshisekedi a accordé à certains détenus et notamment des prisonniers politiques le 31 décembre 2020. 

Eddy Kapend aura passé plus de 20 ans derrière les barreaux, alors qu’il a toujours clamé son innocence dans l’assassinat de Laurent-Désiré Kabila, père de Joseph Kabila, président honoraire. 

Alimasi Kambale

Les plus lus

Afrique du Sud : l’inflation ralentit en mars, une première depuis le début de l’année

L'inflation a ralenti, en diminuant de 0,3 point pour atteindre 5,3 % pour la première fois depuis de l’année en Afrique du Sud.   D’après l'agence...

RDC : Moussa Mondo écope de 20 ans de prison ferme

Accusé de violences conjugales ayant causé la mort de Khadidja Alisa, son épouse, Moussa Mondo, ancien vice-ministre des Hydrocarbures et imam du Conseil chiite...

Libye : l’Envoyé de l’Onu démissionne de son poste

Nommé en septembre 2022, Abdoulaye Bathily, Envoyé des Nations unies en Libye, a démissionné de son poste mardi 16 avril.   Il justifie sa décision par...

Guinée/Football : Werder Brême suspend Naby Keïta jusqu’à la fin de la saison

Naby Keïta, international guinéen, est suspendu par Werder Brême, son club, jusqu’à la fin de la saison sportive pour indiscipline, a annoncé le club...

RDC : Moussa Mondo dans le dur

Soupçonné de violences conjugales ayant causé la mort de Khadidja Alisa, son épouse, Moussa Mondo, ancien vice-ministre des Hydrocarbures et Imam du Conseil chiite...

Sur le même thème

Vers une baisse à 35% de la masse salariale au Kenya ?

Au Kenya, le gouvernement prévoit de réduire la masse salariale de 43% actuellement à 34% d’ici à l’année 2028.   « Il est impératif de mettre...

RDC : Moussa Mondo écope de 20 ans de prison ferme

Accusé de violences conjugales ayant causé la mort de Khadidja Alisa, son épouse, Moussa Mondo, ancien vice-ministre des Hydrocarbures et imam du Conseil chiite...

Libye : l’Envoyé de l’Onu démissionne de son poste

Nommé en septembre 2022, Abdoulaye Bathily, Envoyé des Nations unies en Libye, a démissionné de son poste mardi 16 avril.   Il justifie sa décision par...

Togo : la Cédéao dépêche une mission à Lomé

Une délégation de la Communauté économique des Etats ouest-africains (Cédéao) séjourne à Lomé, capitale du Togo, où la tension monte depuis l'adoption d'une nouvelle...

Au Nigeria, le gouvernement appelé à mettre un terme à l’accord avec Shell sur les droits...

Lundi 15 avril, Amnesty International et d'autres groupes de défense des droits ont appelé le gouvernement nigérian à mettre fin à un accord, visant...