RDC/Kinshasa : la population sous le choc après la mort d’une mère et de son fils abattus

Dans la nuit du vendredi 3 au samedi 4 mai, Francine Ntumba Kankonde et de Sarif Ismael Mukeba Tshilomba, son fils aîné, ont été abattus par des policiers se déclarant de l’opération Panthère Noire. Ce qui fait grand bruit dans la capitale congolaise.

 

D’après l’avocat de la famille, le jeune Sarif Ismael, un universitaire, a été arrêté alors qu’il rentrait d’un entraînement de football dans sa propre rue. Sa mère, alertée, a suivi la patrouille afin de demander la libération de son fils, insistant sur le fait qu’il n’était pas un criminel.

 

Malheureusement, elle a été abattue à bout portant par des balles tirées par les policiers, selon cette source. Tard dans la nuit, son fils a aussi été tué par balles.

Lire aussi :  RDC/Procès Chebeya : le verdict attendu dans deux semaines

 

La famille, sous le choc, réclame justice pour ces actes odieux. De nombreuses voix se sont élevées pour condamner ces meurtres. « Il s’agit d’un crime d’État contre une famille et des paisibles citoyens sans voix », s’insurge l’opposant Seth Kikuni.

 

La colère et l’indignation sont palpables parmi la population. « Jadis des morts comme ça, c’était juste constaté au Nord-Kivu ! Cette fois, c’est partout au Congo ! Nous avons marre d’un gouvernement qui nous tue au lieu de nous protéger », réagit Isaac Abedi, vingtaine révolue.

 

« Tout devient compliqué actuellement. J’ai connu une telle situation dans ma famille. Mon beau-frère vient d’être tué par le service de sécurité transformé aux criminelles, que la justice soit faite », se plaint Calsain Lupita.

Lire aussi :  RDC/ESU : des étudiants en terminale se plaignent de la grève des professeurs

 

La famille endeuillée, ainsi que de nombreux Congolais indignés, espèrent que la lumière sera faite sur ce drame et que les responsables seront traduits en justice.

 

Ben Tshokuta

Les plus lus

DRC Mining Week édition 2024 : remédier au manque de capacité énergétique, Kibali Gold Mine livre...

Comment remédier au manque de capacité énergétique ? Jean-Paul Ilunga Mbayo, ingénieur en électricité de Kibali Gold Mine, filière de Barrick Gold, a livré l’expérience...

DRC Mining Week 2024 : Malia Agency innove avec l’introduction de la « moto électrique » sur le...

En marge de l'événement phare de l'industrie minière congolaise, la DRC Mining Week, organisée du 12 au 14 juin à Lubumbashi, Flavien Bwira, directeur...

Football/Elim-Mondial 2026 :  le Soudan, solide leader du groupe B

Grâce à leur victoire dans le choc de deux Soudans (3-0), les Crocodiles du Nil consolident leur première place dans le groupe B au...

Le Sénégal entame la production du premier champ pétrolier offshore

Ce mardi 11 juin, le Sénégal a annoncé le démarrage de la production du premier projet offshore, rejoignant le club des pays producteurs de...

Kenya : le gouvernement approuve la vente de ses actions dans six sociétés cotées

Au Kenya, le gouvernement prévoit de vendre ses actions dans six sociétés cotées, dont un cimentier et la bourse des valeurs du pays, a...

Sur le même thème

RDC : des ONG alertent sur la situation des travailleurs du cobalt et du cuivre

Les ONG RAID et CAJJ ont, lors d’une conférence de presse mardi 11 juin, dénoncé les conditions de travail et de rémunération des mineurs...

L’Ouganda dans le noir pendant plusieurs heures

Vendredi 7 juin, l'Ouganda a été frappé d'une panne d'électricité à l'échelle nationale pendant plusieurs heures, a annoncé l'opérateur public du réseau électrique.   Il indique...

Le Nigeria ralentit par une grève générale, reprise des négociations sur le salaire minimum

Ecoles et aéroports fermés, coupures d'électricité : le Nigeria a tourné au ralenti lundi à cause d'une grève générale liée à un accord entre...

Au Nigeria, les principaux syndicats entament une grève illimitée

Ce lundi 3 juin, les principaux syndicats nigérians ont annoncé le début d’une grève illimitée après n’avoir pas trouvé un accord avec le gouvernement...

Afrique du Sud : le taux de chômage grimpe à 32,9%

En Afrique du Sud, le taux de chômage a grimpé à 32,9% au premier trimestre de l’année, selon des estimations par l’agence nationale des...