RDC: Libération de l’évêque Mukuna faute de preuve probante sur les trois griefs d’accusation

Accusé notamment pour viol, détention illégale d’arme à feu et rétention de documents parcellaires, l’évêque Mukuna, un prédicateur qui a pignon sur rue à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo, a été libéré lundi 25 août de la prison de Makala.

Une libération diversement commentée à Kinshasa. Pour les spécialistes du droit, le dossier ne pouvait pas aller plus loin lorsqu’on l’analyse techniquement.
Selon des avocats du barreau de Kinshasa Gombe que nous avons consulté, l’affaire Pascal Mukuna contre Mamie Bilomba démontre que la question du viol est un sujet délicat. Tout se joue au niveau de l’administration de la preuve.

Lire aussi: 

RDC: Accusé de viol, l’évêque Pascal Mukuna acquitté

Dans le dossier, il y a la question du viol, sujet principale. Hors, pour parler du viol, il faut qu’il y ait des traces évidentes d’un recours à la violence, à la force. Mais surtout, qu’on puisse avoir les éléments qui attestent que la victime a été contrainte par la force et qu’elle s’est débattue. Pour Mukuna et sa victime présumée, ces éléments font défaut.

Lire aussi :  Mukuna a-t-il été trahi ou a-t-il trahi?

Du coup, selon les spécialistes du droit, il y a un raccordement avec la question de la détention illégale d’arme. L’arme intervient pour faire allusion au fait que l’évêque Pascal Mukuna aurait contrait Mamie Tshibola à avoir des rapports sexuels sous la pression d’une arme qu’il détiendrait. Investigation faite, c’est élément est aussi tombé, sous l’aspect de l’utilisation de la contrainte ou de la violence. La victime présumée, aurait donc eu plusieurs rapports sexuels avec l’évêque.

La question de la rétention des documents parcellaires est aussi tombée, parce que l’avocat qui détient les documents en question a affirmé à la Cour que Pascal Mukuna ne les détenait pas.
C’est ce qui fait que, au niveau de l’administration de la preuve, il a été difficile d’accréditée la thèse du viol, sur une personne adulte qui s’est présentée plusieurs fois à des rendez-vous avec son bourreau présumé.
La question de la vidéo, filmée par la victime peut être considérée comme un moyen de pression qu’elle aurait voulu utiliser pour aboutir à ses fins. Un élément qu’on peut utiliser soit pour faire du chantage ou faire pression psychologiquement auprès d’une personne lorsqu’on l’a filmé dans des situations compromettantes.

Lire aussi :  RDC: Accusé de viol, l’évêque Pascal Mukuna acquitté

Au niveau techniquement du droit, les spécialistes s’accordent qu’il a été difficile d’établir la culpabilité de l’évêque Mukuna sur l’accusation du viol dans l’administration de la preuve. Au niveau moral et de l’éthique, cela est une autre affaire.
Arrêté le 13 mai 2020, l’évêque Pascal Mukuna, responsable de l’Assemblée chrétienne de Kinshasa est libre.

Jacques Matand’

Les plus lus

RDC : Teddy Lwamba prend les commandes des Ressources hydrauliques et électricité

Après la cérémonie de remise et reprise dans une ambiance effrénée du fanfare et Tam tam, Teddy Lwamba Muba a pris les commandes du...

DRC Mining Week 2024: Déficit de l’énergie en RDC, Hugo Sinza de TFM propose des actions...

Le déficit en énergie pose de plus en plus problème à l'industrie en général et à l'industrie minière en particulier. La DRC Mining Week...

RDC : Didier Budimbu veut relever le grand défi du sport congolais

Après la cérémonie de remise et reprise jeudi 13 juin, Didier Budimbu, nouveau ministre congolais des Sports, veut travailler dans l'unité pour relever les...

Mali/Football : Éric Chelle n’est plus le sélectionneur des Aigles

La Fédération malienne de football (Femafoot) a mis fin à sa collaboration avec Eric Chelle, jusque-là sélectionneur des Aigles du Mali, après une succession...

DRC Mining Week 2024 : Malia Agency innove avec l’introduction de la « moto électrique » sur le...

En marge de l'événement phare de l'industrie minière congolaise, la DRC Mining Week, organisée du 12 au 14 juin à Lubumbashi, Flavien Bwira, directeur...

Sur le même thème

Niger : la Cour d’Etat lève l’immunité de Mohamed Bazoum

Ce vendredi 14 juin, la Cour d’Etat a levé l’immunité du président Mohamed Bazoum, évincé lors d’un putsch en juillet 2023. Une décision que...

Massacre de 2009 en Guinée : quand la défense de Dadis Camara plaide l’acquittement

En Guinée, les avocats du capitaine Moussa Dadis Camara, ancien chef de la junte, ont plaidé son acquittement ce lundi 10 juin au procès...

Niger : nouveau rapport d’une audience menaçant l’immunité de Mohamed Bazoum

Au Niger, la Cour d'Etat a reporté la décision qu'elle devait rendre au sujet de la levée de l'immunité du président Mohamed Bazoum, renversé...

En RDC, ouverture du procès de la tentative de coup d’Etat du 19 mai

Ce vendredi 7 juin, le procès de la tentative de coup d’Etat déjouée par l’armée congolaise le 19 mai s’ouvre au tribunal militaire de...

Afrique du Sud : Zizi Kodwa, membre éminent de l’ANC, au cœur d’un scandale de corruption

Soupçonné de faits de corruption dans le cadre d’une enquête sur l’ère de Jacob Zuma, Zizi Kodwa, ministre sud-africain des Sports, a comparu devant...