Tchad: L’opposition boycotte la nouvelle constitution

Lire aussi

L’opposition tchadienne boycotte la nouvelle Constitution promulguée par le président Idriss Déby le lundi 14 décembre 2020. Le mouvement de 12 revendications (M12R) demande son annulation.

Selon le M12R estime que cette nouvelle disposition va occasionner le recul du Tchad. Elle écarte la jeunesse dans la gestion du pays.

Le Dr Alfred Ramadji, l’analyste politique tchadien, affirme que la Constitution modifiée fait gagner le Tchad en République et le fait perdre en état droit. Il estime que cette Constitution renferme beaucoup d’incongruités.

« La vice-présidence ne résoudra rien. Il a fallu que le pouvoir en place accepte la proposition de l’opposition, celle de ramener la Primature. Le Tchad a déjà, dans le passé, une mauvaise expérience sur la vice-présidence », a déclaré Dr Alfred Ramadji.

Pour lui,  » l’instauration du Sénat dans la nouvelle Constitution est une bonne chose. Mais la question de l’âge est une incongruité. Comment une personne majeure ne peut pas être éligible à la Présidence parce qu’elle n’a pas totalisé 45 ans pour la présidence et 40 ans pour la vice-présidence? Alors que la loi reconnait la majorité à 18 ans », questionne l’Analyste politique.

Par rapport à la limitation de mandats, le Dr Alfred Ramadji estime que la Constitution modifiée permettra au président Idriss Déby de se présenter à la prochaine présidentielle s’il le souhaite.

Jacques Elenge

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

- Advertisement -spot_img

Latest News

RDC : Kinshasa, dernière étape du périple du cercueil de Lumumba, héros de l’Independence

Deuil national, hommages officiels et populaires suivis de l'inhumation. Ce lundi 27 juin, le cercueil de Patrice Lumumba est...
- Advertisement -spot_img

Autres articles

- Advertisement -spot_img