Tunisie : décès d’un footballeur qui s’est immolé par le feu

Nizar Issaoui, un footballeur professionnel tunisien est décédé après s’être immolé par le feu en début de semaine pour protester contre « l’Etat policier » à la suite de tracas avec la police, a indiqué son frère vendredi 14 avril.

Nizar Issaoui, 35 ans, qui était sans club après avoir évolué au sein de plusieurs équipes de l’élite et des divisions inférieures, s’était immolé lundi par le feu dans la localité de Haffouz dans la région de Kairouan (centre).

Dans un message posté sur sa page Facebook avant de passer à l’acte, il avait affirmé avoir décidé de se condamner lui-même « à mort par le feu ». « Je n’ai plus d’énergie, que l’Etat policier sache que la peine sera exécutée ce jour », avait-il ajouté.

Son geste rappelle celui de Mohamed Bouazizi, le vendeur ambulant qui s’était immolé par le feu le 17 décembre 2010, déclenchant la révolution tunisienne qui a mis fin au règne du président Zine el Abidine Ben Ali lors de la première révolte du Printemps arabe.

Lire aussi :  RDC/Football : la Caf sanctionne quatre joueurs du TP Mazembe

Lors de ses funérailles vendredi, un accrochage a opposé des manifestants et la police qui a dispersé les protestataires à coup des gaz lacrymogènes, selon des médias locaux.

Des centaines d’habitants de la région s’étaient rassemblés plus tôt devant la maison de Nizar Issaoui, attendant l’arrivée de sa dépouille aux cris: « avec notre sang et avec notre âme nous nous sacrifierons pour toi Nizar ».

Selon des médias tunisiens, Nizar Issaoui entendait protester contre la police après avoir été accusé « de terrorisme » lorsqu’il s’était présenté au poste pour porter plainte contre un marchand de fruits qui vendait les bananes à dix dinars (3 euros) le kilo, soit le double du prix fixé par les autorités pour lutter contre la spéculation dans un contexte de pénuries.

Lire aussi :  Basketball Africa League : Zamalek sacré champion

Une vidéo circulant sur les réseaux sociaux montre Nizar Issaoui se filmant avec son téléphone en hurlant : « pour une dispute avec une personne vendant les bananes à 10 dinars, on m’accuse de terrorisme (…) Du terrorisme pour une affaire de bananes ».

Hospitalisé dans un premier temps à Kairouan, Nizar Issaoui, brûlé au troisième degré, avait ensuite été transféré à l’hôpital des grands brûlés à Tunis.

« Il est mort hier soir et sera enterré aujourd’hui », a déclaré à l’AFP son frère, Ryad Issaoui.

Selon des médias tunisiens, après l’annonce de sa mort jeudi soir, des heurts ont eu lieu dans la localité de Haffouz entre des jeunes manifestants lançant des pierres et des policiers qui ont tiré des gaz lacrymogènes pour les disperser.

Aucun commentaire n’a pu être obtenu des autorités tunisiennes dans l’immédiat.

La Rédaction

Les plus lus

Est de la RDC : le Conseil de sécurité de l’ONU impose des sanctions à six...

Mardi 20 février, six responsables de cinq groupes armés, actifs dans l’est de la RDC, ont été sanctionnés par le Conseil de sécurité des...

Au Burkina Faso, la junte suspend la délivrance des permis d’exportation d’or artisanal

Ce mercredi 21 février, la junte a, dans un communiqué, suspendu la délivrance des permis d’exportation d’or artisanal, semi-mécanisé et d’autres produits au Burkina...

RDC : Vital Kamerhe chez l’Informateur Augustin Kabuya

Après un tête-à-tête avec Augustin Kabuya, Informateur désigné, Vital Kamerhe, leader du regroupement AA-UNC, réaffirme son engagement au sein de la majorité présidentielle.   C’était après...

CAN 2023 : Jean-Louis Gasset revient sur son départ de la Côte d’Ivoire

Nommé entraîneur de l'Olympique de Marseille, Jean-Louis Gasset, ancien sélectionneur des Éléphants, est revenu sur son départ de la Côte d'Ivoire mardi 20 février.   «...

Est de la RDC : la France appelle le M23 à cesser les hostilités «immédiatement»

Ce mardi 20 février, la France a, dans un communiqué, appelé le M23 à cesser les hostilités « immédiatement » et se retirer de...

Sur le même thème

Est de la RDC : la famine et le désespoir embrasent Goma  

La ville de Goma reste coupée de toutes les voies d’approvisionnement en nourriture depuis plus d’un mois suite aux affrontements entre l’armée et les...

En Afrique du Sud, le taux de chômage grimpe

Le taux de chômage a légèrement augmenté en Afrique du Sud atteignant 32,1% entre octobre et décembre contre 31,9% au trimestre précédent, a annoncé...

Au Niger, l’abrogation d’une loi entraîne un flux migratoire vers l’Algérie et la Libye

Depuis l'abrogation par les militaires au pouvoir au Niger d'une loi criminalisant le trafic illicite de migrants, les flux migratoires vers la Libye et...

La crise alimentaire pousse les Nigérians dans les rues

Le quotidien de nombreux Nigérians s'est fortement dégradé en raison de la flambée des prix alimentaires, les obligeant à sauter des repas et à...

Au Zimbabwe, les amoureux offrent des mélodies au saxophone à leur promise

Des mélodies romantiques résonnent mercredi dans les maisons et les bureaux d'Harare : pour la Saint-Valentin, des escouades de saxophonistes se sont transformés dans...