Affaire Minembwe: Martin Fayulu demande la démission du ministre Ruberwa

Lire aussi

La pression est maintenant sur Azarias Ruberwa, ministre congolais de la décentralisation. Ceci, depuis l’installation du Bourgmestre de la commune rurale de Minembwe, dans la province du Sud-Kivu.

Lundi 19 octobre, Azarias Ruberwa était interpellé au Parlement pour s’expliquer sur le procédé par lequel il a installé un Bourgmestre dans la commune rurale de Minembwe.

Dans une interview exclusive accordée à Sahutiafrica, l’opposant congolais Martin Fayulu dit «ne pas comprendre pourquoi Ruberwa est le seul ministre au Congo a être resté longtemps au même ministère, sans avoir de vice-ministre. Alors qu’ailleurs, les ministres ont changé de poste. Pourquoi Ruberwa est resté longtemps à la décentralisation, depuis le 1+4?» se demande Martin Fayulu. Le 1+4, c’est l’époque de 2003 à 2006 où la RDC a connu un président de la République, entouré de 4 vice-présidents.

Pour le candidat malheureux à la présidentielle de 2018, «il est temps qu’on puisse supprimer le ministère de la décentralisation. Il faut que Ruberwa démissionne pour avoir voulu installer frauduleusement un Bourgmestre à Minembwe et pour avoir voulu ériger, frauduleusement Minembwe en commune rurale», insiste Martin Fayulu.

Le président du parti politique ECIDE soutient que «le maintien du ministre de la décentralisation Azarias Ruberwa à son poste, c’était pour qu’il puisse réaliser son plan d’ériger Minembwe en commune rurale. C’est en fait, la mise en oeuvre d’un plan de balkanisation de la RDC auquel, nous congolais contemporains nous devons faire échec. Nous ne pouvons pas accepter que Minembwe devienne une commune rurale sans respecter la loi. Ruberwa est comme ces gens qui veulent la balkanisation du Congo dans plusieurs secteurs» a conclu Martin Fayulu.

Jacques Matand’

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

- Advertisement -spot_img

Latest News

Zimbabwe : les infirmières maintiennent la grève malgré une hausse de salaires des autorités

Mardi 28 juin, l'Association des infirmières du Zimbabwe a rejeté la série des stratégies économiques du ministère des Finances...
- Advertisement -spot_img

Autres articles

- Advertisement -spot_img