Affaire Minembwe: Martin Fayulu demande la démission du ministre Ruberwa

La pression est maintenant sur Azarias Ruberwa, ministre congolais de la décentralisation. Ceci, depuis l’installation du Bourgmestre de la commune rurale de Minembwe, dans la province du Sud-Kivu.

Lundi 19 octobre, Azarias Ruberwa était interpellé au Parlement pour s’expliquer sur le procédé par lequel il a installé un Bourgmestre dans la commune rurale de Minembwe.

Dans une interview exclusive accordée à Sahutiafrica, l’opposant congolais Martin Fayulu dit «ne pas comprendre pourquoi Ruberwa est le seul ministre au Congo a être resté longtemps au même ministère, sans avoir de vice-ministre. Alors qu’ailleurs, les ministres ont changé de poste. Pourquoi Ruberwa est resté longtemps à la décentralisation, depuis le 1+4?» se demande Martin Fayulu. Le 1+4, c’est l’époque de 2003 à 2006 où la RDC a connu un président de la République, entouré de 4 vice-présidents.

Pour le candidat malheureux à la présidentielle de 2018, «il est temps qu’on puisse supprimer le ministère de la décentralisation. Il faut que Ruberwa démissionne pour avoir voulu installer frauduleusement un Bourgmestre à Minembwe et pour avoir voulu ériger, frauduleusement Minembwe en commune rurale», insiste Martin Fayulu.

Le président du parti politique ECIDE soutient que «le maintien du ministre de la décentralisation Azarias Ruberwa à son poste, c’était pour qu’il puisse réaliser son plan d’ériger Minembwe en commune rurale. C’est en fait, la mise en oeuvre d’un plan de balkanisation de la RDC auquel, nous congolais contemporains nous devons faire échec. Nous ne pouvons pas accepter que Minembwe devienne une commune rurale sans respecter la loi. Ruberwa est comme ces gens qui veulent la balkanisation du Congo dans plusieurs secteurs» a conclu Martin Fayulu.

Jacques Matand’

Les plus lus

Niger : les autorités annoncent la baisse du prix de l’essence

Au Niger, le prix de l'essence et du gasoil devront subir une baisse à partir du 23 juillet prochain.   Selon le gouvernement, les prix des...

Guerre au Soudan : les Emirats Arabes Unis apportent son soutien pour mettre fin à la...

Cheikh Mohammed bin Zayed Al Nahyan, président des Emirats Arabes Unis, veut apporter son soutien au Soudan pour mettre à la crise dans le...

En RCA, l’ONU appelle les autorités à garantir le respect des droits humains dans les prisons

Jeudi 18 juillet, l'Organisation des Nations unies a appelé les autorités à mettre en place des mesures urgentes pour garantir le respect des droits...

Gabon/Football : Pierre-Emerick Aubameyang quitte l’OM

Arrivé l'été dernier en provenance de Chelsea, Pierre-Emerick Aubameyang, attaquant gabonais, a annoncé son départ de l'Olympique de Marseille (OM).   Un an après son retour...

Zimbabwe : des activistes font pression pour obtenir la libération de Jameson Timba 

Au Zimbabwe, des groupes de défense des droits de l'homme ont condamné a décision de la Haute Cour de refuser la libération sous caution...

Sur le même thème

[Tribune de Dédé Watchiba] : « Bâtir l’avenir de la RDC : Conseils pour un deuxième...

Introduction La République Démocratique du Congo, joyau de l'Afrique, se trouve à un moment charnière de son histoire. Alors que le Président Félix Tshisekedi entame...

[Tribune] : « Les Contestations Post-Électorales en Afrique : Comprendre les Origines et les Répercussions», (Dédé...

Les élections en Afrique sont souvent le point culminant d'un processus politique complexe, marqué par des enjeux multiples et des acteurs variés. Malheureusement, les...

Coup d’état au Gabon : les militaires prennent le pouvoir

Au Gabon, les militaires annoncent la prise du pouvoir et annulent les élections présidentielles du samedi 26 août. Les résultats publiés indiquaient la réélection d'Ali Bongo,...

Présidentielle 2023 : Félix Tshisekedi désigné candidat de l’UNC

Le mini congrès de l’Union pour la Nation congolais, parti de Vital Kamerhe, vient de désigner Félix Tshisekedi comme son candidat pour la présidentielle...

Burkina Faso: une quinzaine de morts dans deux attaques 

Quinze personnes sont mortes ce dimanche 24 avril dans le nord du Burkina Faso lors des attaques jihadistes simultanées contre deux détachements militaires, a...