Au Burundi, Agathon Rwasa évincé de la tête de son parti  

Au Burundi, Agathon Rwasa a été évincé de la tête du Conseil national de la liberté (CNL), parti d’opposition, lors d’une assemblée générale dimanche 10 mars.

 

Il est accusé d’avoir échoué d’unifier ce parti de l’opposition divisé en deux camps. A 60 ans, Agathon Rwasa a été remplacé par Nestor Girukwishakae, un cadre supérieur d’une entreprise publique. Cette décision intervient, alors que le CNL avait été suspendu l’année dernière par le gouvernement burundais, qui l’accusait « d’irrégularités ».

 

Les critiques ont vivement réagi à cette destitution, qualifiant la décision du ministère de l’Intérieur de tentative d’étouffer la dissidence à l’approche des élections législatives prévues en 2025. Simon Bizimungu, secrétaire général, a dénoncé cette éviction, en affirmant qu’elle allait à l’encontre de la constitution du parti.

Lire aussi :  Covid-19: Pierre Buyoya, ancien président burundais décédé 

 

Selon Bizimungu, le ministre de l’Intérieur Martin Niteretse aurait refusé à Rwasa la tenue de sa propre assemblée générale, mais aurait autorisé un petit groupe de dissidents à organiser la réunion qui a abouti à la destitution de Rwasa. Les législateurs dissidents devront soumettre leurs décisions au ministère de l’Intérieur pour approbation.

 

Les médias locaux ont rapporté que la réunion de dimanche s’est déroulée sous une forte présence policière, laissant planer des doutes sur la légitimité des décisions prises. Agathon Rwasa avait terminé deuxième derrière le président Evariste Ndayishimiye lors des élections de 2020, que l’opposition avait contestées pour des irrégularités.

Lire aussi :  Burundi : deux morts dans l'explosion de quatre grenades

 

M. Ndayishimiye, qui a succédé au président Pierre Nkurunziza après sa mort, a été salué pour avoir lentement mis fin à des années d’isolement du Burundi. Cependant, les critiques soulignent un bilan mitigé en matière de droits humains et une situation économique précaire dans le pays.

 

La destitution d’Agathon Rwasa soulève d’inquiétudes quant à l’unité et à la stabilité du CNL à l’approche des élections législatives de 2025 et met en lumière les tensions politiques persistantes au Burundi.

 

Ben Tshokuta

Les plus lus

RDC : «…le pouvoir ne veut pas que la critique soit sur la place publique» (Bienvenu Matumo)

Bienvenu Matumo, figure du mouvement citoyen Lutte pour le changement (Lucha), accuse le régime du président Tshisekedi de réduire au silence toutes les voix...

En RDC, qu’en est-il du seuil de représentativité féminine dans le gouvernement Suminwa ?

Dévoilé plus de cinq mois après l’investiture du président Tshisekedi pour un second mandat, le gouvernement de Judith Suminwa Tuluka, Première ministre, comprend 54...

RDC/Linafoot : Mazembe sacré champion

Grâce à sa victoire à domicile face au FC les Aigles du Congo ce mercredi (3-1), le TP Mazembe remporte le championnat congolais pour...

RDC/Élim-Mondial 2026 : début de stage des Léopards à Rabat

Ce mercredi 29 mai, les Léopards de la RDC entament leur stage à Rabat au Maroc pour les préparatifs de la 3ᵉ et 4e  des...

La RDC se réveille avec le nouveau gouvernement

Plus de cinq mois après l’investiture du président Tshisekedi pour un second mandat, le nouveau gouvernement a été dévoilé ce mercredi 29 mai.   Enfin, l’équipe...

Sur le même thème

Burkina Faso : enlèvement du lieutenant-colonel Zoungrana poursuivi pour «tentative de déstabilisation»

Au Burkina Faso, le lieutenant-colonel burkinabè Emmanuel Zoungrana, poursuivi pour des faits présumés de « tentative de déstabilisation » et remis en liberté provisoire mardi, a...

Sénégal : le président Bassirou Diomaye Faye attendu au Mali et au Burkina Faso

Le président Bassirou Diomaye Faye doit se rendre au Mali au Burkina Faso pour une visite officielle ce jeudi 30 mai, selon la présidence...

La RDC se réveille avec le nouveau gouvernement

Plus de cinq mois après l’investiture du président Tshisekedi pour un second mandat, le nouveau gouvernement a été dévoilé ce mercredi 29 mai.   Enfin, l’équipe...

RDC : «…le pouvoir ne veut pas que la critique soit sur la place publique» (Bienvenu Matumo)

Bienvenu Matumo, figure du mouvement citoyen Lutte pour le changement (Lucha), accuse le régime du président Tshisekedi de réduire au silence toutes les voix...

Libye : Mohamed Oun reprend ses travaux après deux mois de suspension

Suspendu temporairement, Mohamed Oun, ministre du Pétrole et du Gaz du gouvernement d'unité nationale de Tripoli, a repris ses fonctions après deux mois de...