L’opposition dénonce l’inexistence de l’État de droit au Burundi.

L’opposition au Burundi dénonce l’inexistence de l’Etat de droit après l’arrestation de l’ex-député Fabien Banciryanino. Il a été incarcéré sans mandat, le 02 octobre dernier, dans la prison de Mpimba à Bujumbara, la capitale. L’ex député est accusé de «dénonciations calomnieuses» suite aux propos qu’il aurait tenu lors d’une session au Parlement, en février 2020.

Jean Minani, président du Conseil National pour la Restauration de l’Accord Arusha pour la paix et la Réconciliation (CNARED), confie à Sahuti Africa qu’il s’agit d’une «arrestation illégale». Jean Minani ne comprend pas pourquoi on accuse Fabien Banciryanino pour des propos qu’il a tenu lors d’une plénière dans l’exercice de son mandat, qui a déjà pris fin.

Lire aussi :  Insécurité dans l’Est de la RDC : les dirigeants de l’EAC appellent au cessez-le-feu immédiat

Le Président du CNARED soutient l’ex-député, l’un des rares qui s’était opposé à l’adoption du projet de loi élevant le feu président Paul Nkuruziza au titre de «Guide suprême du patriotisme».

La Constitution burundaise stipule en son article 103, que les parlementaires ne peuvent être poursuivis, recherchés ou arrêtés, détenus ou jugés pour des opinions ou votes émis au cours des sessions. Pour Jean Minani, l’arrestation de l’opposant Fabien Banciryanino est un délit de justice.

ean Minani affirme que l’opposition burundaise continuera à dénoncer, «montrer qu’il existe d’honnêtes gens dans la classe politique burundaise et qu’il n’existe pas d’Etat de droit au Burundi». Les opposants ont été rejoints par les organisations internationales dans les dénonciations d’actes commis par le gouvernement.

Lire aussi :  Tentative de coup d’Etat au Mali?

Benoit Kazim

Les plus lus

RDC : «…le pouvoir ne veut pas que la critique soit sur la place publique» (Bienvenu Matumo)

Bienvenu Matumo, figure du mouvement citoyen Lutte pour le changement (Lucha), accuse le régime du président Tshisekedi de réduire au silence toutes les voix...

En RDC, qu’en est-il du seuil de représentativité féminine dans le gouvernement Suminwa ?

Dévoilé plus de cinq mois après l’investiture du président Tshisekedi pour un second mandat, le gouvernement de Judith Suminwa Tuluka, Première ministre, comprend 54...

RDC/Élim-Mondial 2026 : début de stage des Léopards à Rabat

Ce mercredi 29 mai, les Léopards de la RDC entament leur stage à Rabat au Maroc pour les préparatifs de la 3ᵉ et 4e  des...

La RDC se réveille avec le nouveau gouvernement

Plus de cinq mois après l’investiture du président Tshisekedi pour un second mandat, le nouveau gouvernement a été dévoilé ce mercredi 29 mai.   Enfin, l’équipe...

Maroc/Élim-Mondial 2026 : Walid Regragui dévoile sa liste avec le retour de Romain Saïss

Mardi 28 mai, Walid Regragui, sélectionneur du Maroc, a dévoilé la liste des vingt-six joueurs sélectionnés pour les 3ᵉ et 4ᵉ journées des éliminatoires de la...

Sur le même thème

Au Burundi, Guillaume Bunyoni attend le verdict après son procès en appel

Après son procès en appel, Guillaume Bunyoni, ex-Premier ministre sous le coup d’une condamnation à la prison à perpétuité, attend le verdict dans un...

Tunisie : le tribunal condamne deux journalistes à un an de prison

En Tunisie, deux journalistes ont écopé une peine d’un an de prison pour publication des fausses informations portant atteinte à la sécurité publique mercredi...

Massacre de 2009 en Guinée : prison à vie requise contre Dadis Camara

La prison à vie. Telle est la peine requise par le procureur contre le capitaine Moussa Dadis Camara, ancien chef de l’Eta, et six...

Demandeurs d’asile au Rwanda : une organisation des droits humains dépose un recours contre la politique...

L'association de défense des droits humains Asylum Aid a, mardi 21 mai, annoncé avoir déposé une plainte contre la politique britannique visant à envoyer...

Nigeria : un juge refuse la libération sous caution pour la deuxième fois à Nnamdi Kanu

Un juge nigérian a refusé, lundi 20 mai, pour la deuxième fois en deux mois, la libération sous caution à Nnamdi Kanu, leader séparatiste...