Comores : que reproche-t-on à l’opposant Mohamed Daoudou ?

Aux Comores, Mohamed Daoudou, ancien ministre de l’Intérieur devenu farouche opposant au président Azali Assoumani et leader du parti Orange, est placé sous mandat de dépôt à la prison de Moroni, la capitale.

 

Il est accusé d’avoir « mis en danger » un policier et d’avoir appelé à la contestation de la présidentielle de janvier. Selon son avocat, les accusations portées contre son client sont « ridicules » et relèvent de l’arbitraire et de l’abus de pouvoir.

 

Mohemed Daoudou est aussi accusé d’avoir appelé à la contestation des résultats officiels et à la désobéissance aux lois du pays.

 

Le régime du président Azali Assoumani s’apprête à célébrer son investiture le 26 mai, malgré le fait que les autres candidats à la présidentielle n’aient pas encore félicité le président réélu. Arrivé au pouvoir en 1999 par un coup d’État, Azali Assoumani a obtenu en janvier dernier 57,2% des voix, lui permettant de se maintenir au pouvoir jusqu’en 2029.

Lire aussi :  Mayotte : la justice suspend l’opération de délogement et d’évacuation des migrants clandestins

 

Mohamed Daoudou avait déclaré sur les réseaux sociaux être suivi par des hommes et avoir été victime de persécutions policières. Son avocat prévoit de constituer un collectif d’avocats pour le libérer ainsi que les autres prisonniers politiques aux Comores et envisage de déposer une plainte à l’étranger pour séquestration.

 

La présidentielle aux Comores, qui a été agitée, a été marquée par des émeutes après la proclamation provisoire des résultats, entraînant un décès et plusieurs blessés. L’opposition a dénoncé des fraudes et demandé l’annulation du scrutin.

 

Ben Tshokuta

Les plus lus

En RDC, le flou autour de la démission d’une ministre

Stéphanie Mbombo Muamba, ministre congolaise déléguée près le ministre de l’Environnement, a annoncé sa démission mardi 18 juin dans la soirée.   Pourquoi a-t-elle démissionné ? C’est...

Somalie : le gouvernement veut ralentir le retrait des casques bleus africains

Le gouvernement somalien veut ralentir le retrait des casques bleus africains dans ce pays et met en garde contre un potentiel vide en matière...

DRC Mining Week 2024 : le groupe MKB signe sa première participation

A la DRC Mining Week 2024, le groupe MKB Sarl, spécialisé notamment dans l’agropastoral, agro-industriel ainsi que dans le commerce général, a signé sa...

Des centaines d’Egyptiens meurent pendant le pèlerinage du hadj à la Mecque

Au moins 530 Égyptiens ont péri durant le pèlerinage du hadj et trente-et-un autres portés disparus, en raison de la chaleur extrême qui s'abat...

…la marmite des esclaves…(Carnet de Christian Gombo)

…pour mieux voir Moanda, cette ville-fleuve, ville-océan, oui Moanda, ville-poisson, ville-crabe, ville-crevette, ô Moanda ville-pétrole, ville-plage, ville-sable, sable mouvant, sable riant, sable coulant, sable...

Sur le même thème

Au Bénin, trois Nigérians condamnés sur fond de brouille entre Niamey et Cotonou

Lundi 17 juin, la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet) a condamné trois ressortissants nigériens à dix-huit mois de prison...

Niger : la Cour d’Etat lève l’immunité de Mohamed Bazoum

Ce vendredi 14 juin, la Cour d’Etat a levé l’immunité du président Mohamed Bazoum, évincé lors d’un putsch en juillet 2023. Une décision que...

Massacre de 2009 en Guinée : quand la défense de Dadis Camara plaide l’acquittement

En Guinée, les avocats du capitaine Moussa Dadis Camara, ancien chef de la junte, ont plaidé son acquittement ce lundi 10 juin au procès...

Niger : nouveau rapport d’une audience menaçant l’immunité de Mohamed Bazoum

Au Niger, la Cour d'Etat a reporté la décision qu'elle devait rendre au sujet de la levée de l'immunité du président Mohamed Bazoum, renversé...

En RDC, ouverture du procès de la tentative de coup d’Etat du 19 mai

Ce vendredi 7 juin, le procès de la tentative de coup d’Etat déjouée par l’armée congolaise le 19 mai s’ouvre au tribunal militaire de...