COVID-19 : la Guinée équatoriale durcit l’obligation vaccinale face à la flambée de cas

Lire aussi

Football/CAF-C1 : TP Mazembe, le rêve brisé

Amazulu FC, club sud-africain, écarte le TP Mazembe de la RDC en Ligue des champions de la Confédération africaine...

Sénégal : au moins six morts dans l’explosion d’une mine en Casamance

Près de six personnes sont mortes dans l’explosion d’une mine à Kandiadiou, village situé dans la région de Casamance,...

La RDC adopte des mesures sur les contrats de concessions forestières

Le gouvernement congolais a pris des mesures sur l’exploitation forestière et des contrats de concession forestière en RDC. Mais...

La Guinée équatoriale étend de manière drastique l’obligation vaccinale contre le Coronavirus. Le couvre-feu réinstauré de 18H00 à 6H00. Les conditions de voyage durcies. C’est ce qu’a annoncé un décret présidentiel lu à la chaine nationale ce vendredi 17 septembre. D’après la Présidence, ces mesures sont prises suite à la menace de la troisième d’une vague inquiétante du COVID-19 dans ce pays africain. Elle affirme que les forces de l’ordre seront déployées pour faire respecter ces mesures.

Les autorités équato-guinéennes imposent un cycle complet de vaccination à «tous les fonctionnaires» sans donner des précisions sur le délai qui les reste à se faire vacciner. La vaccination est aussi obligatoire à toute personne qui effectue physiquement une démarche auprès d’une administration. Mais aussi à tout étudiant de plus de 18 ans, qui veut s’inscrire dans une école ou à l’université.

Selon ce décret, «en plus du test PCR négatif maintenu, tout passager d’un avion ou d’un navire devra produire un certificat de vaccination». Le nombre de rotations aériennes autorisées a été réduit. Une semaine par compagnie pour les vols internationaux. Et trois pour les liaisons entre les parties continentales et insulaires.

D’après Malabo, «tout passager en provenance de l’étranger sera soumis à une quarantaine de cinq jours à l’hôtel à ses frais. Le prix des tests PCR pour un trajet domestique est fixé à 5.000 francs CFA (7,5 euros). Et 50.000 FCFA (75 euros) pour l’étranger».

La Guinée équatoriale, pays situé au centre de l’Afrique, fait face à une troisième vague de la pandémie. Une situation provoquée par la flambée des contaminations. Ces sept derniers jours, le pays a recensé plus de 768 nouvelles infections. Et cinq décès pour 1.414 cas positifs.

Trésor Mutombo

- Advertisement -

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

- Advertisement -

Latest News

Football/CAF-C1 : TP Mazembe, le rêve brisé

Amazulu FC, club sud-africain, écarte le TP Mazembe de la RDC en Ligue des champions de la Confédération africaine...
- Advertisement -

Autres articles

- Advertisement -