COVID- Madagascar: La société civile demande des comptes au Gouvernement

La société civile de Madagascar demande des comptes au gouvernement après les discours sur les bienfaits du Covid-Organics, médicament d’origine malgache, censé lutter contre le Coronavirus. 

Au plus fort de la pandémie, le Président Malgache avait venté ce produit fait à base des plantes naturelles. Face à la montée du nombre des cas Covid dans le pays, la société civile voudrait savoir pourquoi les autorités malgaches n’adhèrent pas au projet mondial et gratuit de vaccination?

Beaucoup d’autres pays africains ont déjà opté pour la vaccination. Madagascar n’y est pas encore favorable. Certains Malagaches, la plupart en tout cas, ignorent l’existence d’un vaccin mis au point pour lutter contre le Coronavirus.

Lire aussi :  La sécheresse pousse 400.000 personnes vers la famine au Madagascar

Madagascar est parmi les 92 pays en développement sélectionné pour participer à la «Covax Facility», initiative mondiale d’accès à des doses subventionnées de vaccins contre le Covid-19. Fin novembre dernier, la porte-parole du gouvernement indiquait ne pas vouloir s’inscrire sur la liste des pays bénéficiaires.

Sur place à Antananarivo, l’équipe technique du ministère de la Santé reste favorable au vaccin, confient plusieurs bailleurs. « Mais le blocage vient du président de la République lui-même », affirment deux sources distinctes, parmi les experts en santé du pays. Le Président Malgache promeut des solutions qui viennent de son pays pour lutter contre la pandémie.

Lire aussi :  Elim-Mondial 2022 : déception après la défaite des Léopards à Kinshasa

La Rédaction

Les plus lus

Afrique du Sud : l’inflation ralentit en mars, une première depuis le début de l’année

L'inflation a ralenti, en diminuant de 0,3 point pour atteindre 5,3 % pour la première fois depuis de l’année en Afrique du Sud.   D’après l'agence...

RDC : Moussa Mondo écope de 20 ans de prison ferme

Accusé de violences conjugales ayant causé la mort de Khadidja Alisa, son épouse, Moussa Mondo, ancien vice-ministre des Hydrocarbures et imam du Conseil chiite...

Libye : l’Envoyé de l’Onu démissionne de son poste

Nommé en septembre 2022, Abdoulaye Bathily, Envoyé des Nations unies en Libye, a démissionné de son poste mardi 16 avril.   Il justifie sa décision par...

Guinée/Football : Werder Brême suspend Naby Keïta jusqu’à la fin de la saison

Naby Keïta, international guinéen, est suspendu par Werder Brême, son club, jusqu’à la fin de la saison sportive pour indiscipline, a annoncé le club...

RDC : Moussa Mondo dans le dur

Soupçonné de violences conjugales ayant causé la mort de Khadidja Alisa, son épouse, Moussa Mondo, ancien vice-ministre des Hydrocarbures et Imam du Conseil chiite...

Sur le même thème

Covid-19 : la RDC supprime le test PCR pour les voyageurs

Dans un communiqué de la Régie des voies aériennes, la RDC a annoncé avoir levé toutes les mesures prises à ses postes frontaliers contre...

RDC/Covid-19 : le gouvernement veut lever les mesures de restrictions

En RDC, le Comité multisectoriel de la riposte contre la Covid-19 examine la possibilité de lever les mesures restrictives prises pour stopper la propagation...

Covid-19 : la Côte d’Ivoire rouvre ses frontières terrestres

La Côte d'Ivoire va rouvrir dans la nuit de mercredi à jeudi ses frontières terrestres, fermées depuis mars 2020 et le début de la...

Togo : l’opposition crie au scandale après la révélation d’irrégularités dans la gestion du fonds Covid-19

Au Togo, la Cour des comptes a révélé d’importantes irrégularités dans la gestion du fonds destiné à combattre l'épidémie de Covid-19 et a épinglé...

Covid-19 : le Nigeria redoute une nouvelle vague

Le Nigeria surveille les tendances du Covid-19 dans les pays avec un volume élevé de trafic vers et depuis le pays. C’est ce qu’a...