“Dans deux ou trois ans, la pénurie d’eau prendra fin à Kinshasa”(Regideso)

Lire aussi

«La Régie de distribution d’eau (REGIDESO) à Kinshasa est entrain de construction deux grandes usines de captage d’eau potable, à Lemba Ibwa et N’djili Brasserie. Ces deux sources d’eau potable seront opérationnelles d’ici quelques années. Dans deux ou trois ans, la pénurie d’eau prendra fin à Kinshasa”, rassure Emile Lusambe, directeur de communication intérimaire de la REGIDESO, à sahutiafrica.net lors d’un entretien exclusif.

Depuis quelques mois la population de Kinshasa, capitale de la RDC, a du mal à s’approvisionner en eau. Dans certains quartiers comme Kimbangu, Yolo, dans la commune de Kalamu à Kinshasa, ou à Mont-Ngafula, même dans certains de la Gombe, l’eau ne coule pas régulièrement des robinets.

La vétusté du réseau et le développement de la ville seraient à l’origine de cette situation. “Nous avons un problème technique de production d’eau. C’est depuis 80 ans que la Regideso est au service de la population. Depuis tout ce temps, nous continuons à canaliser cette eau via des vieux tuyaux. Les matériaux, les outils et les équipements se sont dégradés au fil des ans. Cela nous empêche de fournir correctement l’eau 24h/24h à la population”, explique Emile Lusambe, Directeur de communication intérimaire de la REGIDESO .

“Le gouvernement a acheté des nouveaux équipements pour réparer les réseaux balkanisés de captages de N’djili” a poursuivi Emile Lusambe.

Des travaux qui se font actuellement pour améliorer la desserte en eau de Kinshasa prendront fin le 31 décembre. Mais la meilleure desserte en eau se fera à partir de 2021.

A lire: 

Dans la partie ouest de Kinshasa, à Kinsuka, non loin du camp Tshatshi, un autre point de captage est en construction dans le complexe industriel d’eau potable.

Les dettes de l’Etat à la Regideso

Emile Lusambe, directeur de communication intérimaire de la REGIDESO renseigne que suite aux travaux sur le réseau de distribution, la desserte en eau se fait désormais par rationnement. La Regideso distribue l’eau par intermittence dans la ville de Kinshasa. Seulement, beaucoup de ses clients ne sont pas suffisamment informés des difficultés réelles auxquelles la Regideso fait face.

Un autre problème auquel la Regideso est confrontée, c’est l’insolvabilité de l’Etat Congolais. “L’Etat nous cause du tort sur le paiement des factures d’eau. Il nous doit 300 milliards de franc congolais. À un moment, Il avait décidé de nous payer une partie, mais jusque là rien ne s’est fait ”, note Emile Lusambe. A l’insolvabilité de l’Etat Congolais s’ajoute cette de la population qui n’honore pas non plus ses factures. La Regideso invite la population à honorer ses factures, pour permettre à l’entreprise de bien fonctionner. Pour l’instant, beaucoup d’abonnés reprochent à la Regie de distribution d’eau de ne pas remplir sa part de contrat.

Inès Kayakumba

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

- Advertisement -spot_img

Latest News

Zimbabwe : la banque centrale cherche à briser l’inflation galopante

Le Zimbabwe cherche à freiner la flambée des prix de produits de base. C’est ce qu’a annoncé la banque...
- Advertisement -spot_img

Autres articles

- Advertisement -spot_img