Elections en RDC : comment lutter contre les fakesnews en période électorale ?

En RDC, les élections combinées, présidentielle, législatives et municipale, sont prévues le 20 décembre. Mais à l’approche de scrutins, la lutte contre les fakes news en cette période retient l’attention.

Alors que les élections pointent à l’horizon, la pression ne faiblit pas entre le pouvoir et l’opposition. Jeudi 13 juillet. Ce jour-là, Chérubin Okende, proche de Moïse Katumbi et ancien ministre congolais des Transports, avait été retrouvé mort dans sa jeep. Ce qui avait alimenté plusieurs débats sur les réseaux sociaux, où tout genre d’informations avaient circulé autour de cette affaire qui a fait grand bruit à Kinshasa.

Pour Christian Malele, journaliste fact-checker et rédacteur en chef à Balobaki Check, lutter contre les fakenews en période électorale ne veut pas dire en finir une bonne fois pour toutes.

Il affirme qu’il s’agit plutôt d’en « réduire simplement le taux ». « Le fact-checking est une pratique journalistique qui consiste à vérifier l’exactitude des faits. Il peut s’agir d’une image, une vidéo ou d’autres formats d’informations. Donc, les fact-checking ne s’intéresse pas aux opinions, moins encore aux projections », commente-t-il à Sahutiafrica.

Lire aussi :  RDC/Nord-Kivu : série d’attaques meurtrières des présumés ADF à Beni (Société civile)

Le climat est, souvent, tendu en période électorale. Les différents états-majors de partis politiques livrent des batailles de communication. Les réseaux sociaux servent aujourd’hui de terrain après des manifestations ou des discours politiques. Certaines personnes sautent sur l’occasion pour distiller des fausses informations. Il peut s’agir, parfois même, des acteurs politiques.

D’après Julie Sefu, journaliste congolaise spécialisée dans la couverture des élections, il faut recourir à « la véracité des faits, de l’établir avant d’être sûr de prendre la responsabilité de pouvoir les diviser ».

Avec l’avènement des réseaux sociaux, les informations sont produites en grande quantité et circulent rapidement. La quête du scoop entraîne, souvent, dans les fakenews. En fait, les producteurs d’informations sont multiples et plus difficiles à contrôler. A quelques mois des élections, la question de la lutte contre les fakenews a été abordé dans une formation organisée par Internews sur « la Couverture médiatique du processus électoral ».

« Si hier, avec des médias traditionnels, les gens devaient travailler dessus, le travail devient encore ardu avec la technologie qui nous amène beaucoup d’applications. Avec ces applications, ils gonflent les faits avant de les diviser. Le journaliste ne peut pas faire le relais, prendre des données non vérifiées, non établies, non équilibrées pour pouvoir donner à son public. Le journaliste a plus de responsabilité. Cette responsabilité s’accroît parce qu’on arrive aux élections pendant ce moment, on sait que tous les coups sont permis », indique Julie Sefu.

Lire aussi :  RDC/Beni : des présumés ADF tuent sept civils à Buliki

En vérifiant la véracité des faits, il faut éviter de se tromper. Mais comment ? « Il faut utiliser des sources fiables et récentes, car l’information peut évoluer, faire le recoupement des sources, appuyer l’information avec des preuves surtout accessible au grand public, être le plus objectif que possible », préconise Christian Malele.

En avril dernier, le président Tshisekedi a promulgué la loi sur le code du numérique en RDC. Ce texte prévoit des sanctions contre l’accès non autorisé aux données personnelles, en passant par des usurpations d’identité, des tromperies jusqu’aux informations mensongères, des Fake news et autres diffamations.

Trésor Mutombo

Les plus lus

Guinée : le FNDC dénonce un «enlèvement» après l’arrestation de Foniké Meunguè et de Mamadou Bah

En Guinée, le Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) dénonce un « enlèvement » après l'arrestation d'Oumar Sylla, connu sous le nom de Foniké...

Au Kenya, William Ruto donne un coup de balai dans le gouvernement

Après deux semaines de manifestations sanglantes et meurtrières, le président William Ruto limoge presque tout son gouvernement.   C’est un grand coup de balai. Seuls Rigathi...

RDC/Football : 21 Léopards dames sélectionnés pour affronter le Sénégal en amical

Mercredi 10 juillet, Papy Kimoto, sélectionneur des Léopards dames de la RDC, a dévoilé la liste de vingt-et-un joueuses devant affronter le Sénégal en...

Au Niger, évasion de plusieurs détenus d’une prison de Koutoukale

Jeudi 11 juillet, plusieurs détenus se sont évadés de la prison de haute sécurité de Koutoukale, où sont incarcérés notamment des militants islamistes, selon...

Kenya/Athlétisme : Brigid Kosgei forfait pour les JO de Paris

Blessée, la Kényane Brigid Kosgei, vice-championne olympique en 2021, ne participera pas aux Jeux olympiques de Paris cet été.   La nouvelle est tombée après examen...

Sur le même thème

RDC/Kongo Central : nouvelle date pour l’élection du gouverneur 

La Commission électorale nationale indépendante (Céni) a fixé la nouvelle élection du gouverneur et vice-gouverneur dans la province du Kongo Central, située dans l'ouest...

Législatives en Afrique du Sud : décompte en cours

Ce jeudi 30 mai, le décompte des législatives est en cours en Afrique du Sud, au lendemain d'un vote qui s'est parfois prolongé tard...

Elections Afrique du Sud : bataille serrée en pays zoulou entre l’ANC et le parti de...

Les baffles hurlent une musique différente dans les stands de campagne des partis rivaux : dans le pays zoulou, en Afrique du Sud, la...

Au Tchad, jour de vote pour la présidentielle 

Ce lundi 6 mai, les Tchadiens votent un chef de l’Etat à l’issue d’une présidentielle, censée mettre fin à une période de trois ans...

RDC : l’élection des sénateurs et gouverneurs retardée d’une semaine

En RDC, l'élection des sénateurs et gouverneurs de provinces et leurs adjoints est retardée d'une semaine, a annoncé la Commission électorale nationale indépendante (Céni)...