Enseignant: honneur à ceux qui font ce métier, catholique ou pas (Carnet de Christian Gombo)

Rire et rire! C’est ça la réalité congolaise. Et quand on épuise le rire c’est parce qu’on est mort de rire et dans cette ambiance du rire, le clergé vient de jouer sa partition. Il faudrait être catholique pour enseigner dans un établissement catholique. La nouvelle tombe comme une bombe. En trombe d’autres relisent la Constitution en construction pour voir la légalité de cette prescription annoncée par l’Archevêque de Kinshasa.

Les enseignants n’avaient pas besoin de ça, surtout maintenant que la gratuité de l’enseignement aux primaires est une réalité truffée de banalité. Oui, les enseignants n’avaient pas besoin de ça. Chacun d’eux rêve par contre de la même constance en dépense d’énergie du clergé suprême pour le suivi du barème de Mbudi. Oui, les enseignants, catholiques ou pas, restent de congolais d’abord et chaque congolais peu importe la tendance peut avoir l’esprit catholique.

Lire aussi :  Les jeux de la francofolies …(Carnet de Christian Gombo)

Ce sont des parents, des responsables, des pères et mères de famille qui ont embrassé un métier qui fait horreur dans le pays et ils méritent tout sauf le déshonneur. La religion dans un état laïc ne s’impose pas. C’est la vérité.

Au-delà de la laïcité, il y a le produit de l’évangélisation qui reste la fenêtre par lequel on peut catholiciser les autres. Quoi de mieux que de leur ouvrir les portes, tant qu’ils suivront les normes catholiques cela aura un impact sur eux. Oui, les enseignants n’avaient pas besoin d’une restriction par rapport à la foi au lieu de faire honneur à leur métier. Ils ont besoin de notre énergie pour l’amélioration de leurs conditions de travail et de vie. Et en ce sens, le clergé ne pue jamais l’acharnement!

Lire aussi :  Cent bonnes raisons pour aller s'enrôler comme érect... électeur !(Carnet de Christian Gombo)

Christian Gombo

Les plus lus

Afrique du Sud : l’inflation ralentit en mars, une première depuis le début de l’année

L'inflation a ralenti, en diminuant de 0,3 point pour atteindre 5,3 % pour la première fois depuis de l’année en Afrique du Sud.   D’après l'agence...

RDC : Moussa Mondo écope de 20 ans de prison ferme

Accusé de violences conjugales ayant causé la mort de Khadidja Alisa, son épouse, Moussa Mondo, ancien vice-ministre des Hydrocarbures et imam du Conseil chiite...

Libye : l’Envoyé de l’Onu démissionne de son poste

Nommé en septembre 2022, Abdoulaye Bathily, Envoyé des Nations unies en Libye, a démissionné de son poste mardi 16 avril.   Il justifie sa décision par...

Guinée/Football : Werder Brême suspend Naby Keïta jusqu’à la fin de la saison

Naby Keïta, international guinéen, est suspendu par Werder Brême, son club, jusqu’à la fin de la saison sportive pour indiscipline, a annoncé le club...

RDC : Moussa Mondo dans le dur

Soupçonné de violences conjugales ayant causé la mort de Khadidja Alisa, son épouse, Moussa Mondo, ancien vice-ministre des Hydrocarbures et Imam du Conseil chiite...

Sur le même thème

RDC : grève dans les établissements d’enseignement supérieur au Sud-Kivu

En RDC, les enseignants d’établissements d’enseignement supérieur et universitaire ont lancé un mouvement de grève général de quatorze jours, dénonçant le retard récurrent dans...

Nigeria : 620 000 $ de rançon exigées pour la libération des élèves pris en otage

Après un kidnapping de masse dans une école dans l'Etat de Kaduna dans le nord-ouest du Nigeria, un groupe d'hommes armés exigent une rançon...

Est de la RDC : l’Unicef appelle à protéger les enfants

Alors que les combats font rage près de Saké, dans l’est de la RDC, l’Unicef a, dans un communiqué, appelé les parties impliquées dans...

Au Sénégal, l’Université Assane-Seck fermée après la mort d’un étudiant dans une manifestation

Les activités à l’Université Assane-Seck, située à Ziguinchor, sud du Sénégal, ont été suspendues après la mort d’un étudiant dans une manifestation contre le...

Cameroun: le personnel d’appui de l’Université de Maroua en grève 

La situation à l'Université de Maroua à l'extrême nord du Cameroun est préoccupante. Et pour cause, le personnel d'appui de cet Alma mater est...