Expulsion des migrants clandestins à Mayotte : les Comores ne vont pas les accueillir

Les autorités des Comores ne vont pas ouvrir leur territoire et accueillir les personnes en situation irrégulière à Mayotte, que la France prévoit d’expulser dans les prochains jours de ce département sous son contrôle, a annoncé le porte-parole du gouvernement comorien, ce vendredi 21 avril.

Houmed Msaidie, porte-parole du gouvernement, déclare que « les Comores n’entendent pas accueillir des expulsés issus de l’opération projetée par le gouvernement français à Mayotte ».

Pour se justifier, l’archipel qui manque de centre de rétention, dit ne pas avoir les moyens d’accueillir un afflux de migrants. Une source sécuritaire confie à l’AFP que lorsque des Comoriens sont renvoyés notamment de Mayotte, « nous vérifions l’identité des refoulés et nous les laissons partir puisqu’ils sont chez eux ».

Lire aussi :  Sans gardien de but, les Comoriens sont-ils prêts à défier les Lions Indomptables ?  

Depuis l’annonce par le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, du lancement prochain de l’opération Wambushu, qui consiste à la destruction des bidonvilles à Mayotte et au délogement des étrangers en situation irrégulière qui sont pour la plupart comoriens. Les Comores n’ont de cesse d’appeler la France à renoncer à cette opération.

« Nous n’avons pas les moyens d’absorber cette violence fabriquée de Mayotte par l’Etat français », a déclaré Anissi Chamsidine, gouverneur d’Anjouan, en début de semaine.

Selon les statistiques, près de la moitié de la population de Mayotte ne possède pas la nationalité française. Plusieurs migrants clandestins se sont installés dans des quartiers insalubres appelés bangas, en proie à la violence et aux trafics. Les autorités françaises veulent y mettre de l’ordre en renvoyant toute personne qui n’est pas en situation régulière.

Lire aussi :  Migrants/Mayotte : les Comores limitent l'accueil aux passagers munis de papiers

Dinho Kazadi

Les plus lus

RDC : «…le pouvoir ne veut pas que la critique soit sur la place publique» (Bienvenu Matumo)

Bienvenu Matumo, figure du mouvement citoyen Lutte pour le changement (Lucha), accuse le régime du président Tshisekedi de réduire au silence toutes les voix...

RDC/Roller : le grand retour à Kinshasa

En inactivité depuis plusieurs années, le Roller a fait son retour de cendres, samedi 25 mai, à Kinshasa, capitale congolaise, grâce à l'implication du...

RDC/Linafoot : Maniema Union s’offre Mazembe pour la première fois, Lupopo battu à nouveau

L'AS Maniema Union de Kindu a battu pour la première fois de son histoire le TP Mazembe (2-0), alors que le FC Saint-Eloi Lupopo...

Football/CAF-C1 : Al Ahly, le roi du continent africain

Vainqueur sur le fil face à l'Espérance Sportive de Tunis en finale retour de la Ligue des champions de la Caf samedi 25 mai...

Tchad : plusieurs ministres reconduits dans le gouvernement d’Allamaye Halina

Au Tchad, plusieurs ministres ont été reconduits dans le nouveau gouvernement nommé lundi 27 mai, selon un décret présidentiel lu à la télévision nationale.   Ce...

Sur le même thème

RDC : «…le pouvoir ne veut pas que la critique soit sur la place publique» (Bienvenu Matumo)

Bienvenu Matumo, figure du mouvement citoyen Lutte pour le changement (Lucha), accuse le régime du président Tshisekedi de réduire au silence toutes les voix...

Libye : Mohamed Oun reprend ses travaux après deux mois de suspension

Suspendu temporairement, Mohamed Oun, ministre du Pétrole et du Gaz du gouvernement d'unité nationale de Tripoli, a repris ses fonctions après deux mois de...

Tchad : plusieurs ministres reconduits dans le gouvernement d’Allamaye Halina

Au Tchad, plusieurs ministres ont été reconduits dans le nouveau gouvernement nommé lundi 27 mai, selon un décret présidentiel lu à la télévision nationale.   Ce...

Au Mali, interpellation d’un proche de Choguel Maïga

Lundi 27 mai, un proche de Choguel Kokalla Maïga, Premier ministre de la transition, a été interpellés par des hommes du Renseignement, quelques jours après...

En Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara en lice pour un quatrième mandat ?

Le président Alassane Ouattara va-t-il ou non briguer un quatrième mandat ? Jusque-là, le chef de l’Etat n’a pas dévoilé ses intentions, ses partisans le...