La Guinée retient son souffle depuis l’annonce des résultats partiels de la présidentielle

Lire aussi

Depuis mardi 20 octobre soir, la Commission électorale nationale indépendante en Guinée publie les résultats partiels de la présidentielle du dimanche 18 octobre dernier.

À Matam, le fief traditionnel de Sidia Touré, président de l’Union des forces républicaines (UFR), qui n’est pas allé aux élections, le RPG-Arc-en-ciel, parti présidentiel, obtient 25 581 voix, soit 51,39 %, Cellou Dalein Diallo récolte 37,77 %. À Matoto, la plus grande commune de Conakry, Alpha Condé obtient 49,13%. Cellou Dalein Diallo 40,29%.

Cellou Dalein Diallo, s’est déjà proclamé vainqueur de la présidentielle alors que selon les résultats officiels partiels il ne vient pas en tête. A Labé, l’un des fiefs du candidat de l’opposition, des jeunes sont sortis dans les rues pour célébrer sa victoire à la présidentielle.

«Ça ne sent pas bon du tout. En tout cas, à un moment donné, ça va chauffer un peu dans la ville», s’inquiète madame Diallo, qui reste cloitrée chez elle à Labé.

Cellou Dalein Diallo bloqué à son domicile

Pendant ce temps, Cellou Dalein Diallo publie des messages sur sa page facebook pour tenir au courant ses sympathisants.

«Alors que le dispositif policier qui entoure ma maison a été considérablement renforcé cet après-midi, 10 pick-up des FDS viennent de stationner devant le bâtiment abritant mes bureaux à Hamdallaye. Des agents ont débarqué, ont défoncé le portail et forcé les portes d’accès aux bureaux. Aux dernières nouvelles, ils sont entrain de tout détruire à l’intérieur du bâtiment. Nul ne peut agir de la sorte si ce n’est sous instruction de Alpha Condé. Heureusement, la page du tyran sera bientôt définitivement tournée», a-t-il indiqué mercredi 21 octobre au soir.

Mardi soir, le président autoproclamé annonçait être bloqué chez lui, «encerclé par la police et la gendarmerie qui interdisent toute entrée et toute sortie. Ne pouvant faire face à la vérité des urnes, le régime anti-démocratique d’Alpha Condé tente de s’imposer par la force» avait précisé Cellou Dalein Diallo. Il estime donc qu’il “temps pour la Guinée de tourner la page de ce régime liberticide et fratricide”.

Les prochaines heures seront déterminantes pour les guinéens, entre les soutiens du président Alpha Condé et les sympathisants de Cellou Dalein Diallo.

Jacques Matand’

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

- Advertisement -spot_img

Latest News

RDC : Y’Afrika, l’art au service de l’éducation

Faire du festival Y’Afrika, un lieu de rencontre et de sensibilisation sur les cultures africaines par le biais de...
- Advertisement -spot_img

Autres articles

- Advertisement -spot_img