International crisis group demande le report de la présidentielle en Côte d’Ivoire

Lire aussi

International crisis group (ICG), une organisation internationale de prévention des conflits demande que l’élection présidentielle en Côte d’Ivoire soit reportée à une date ultérieure.

Bien avant la ténue de cette présidentielle, prévue pour le 31 octobre prochain, l’opposition a appelé à des manifestations pour barrer la route à l’actuel président Alassane Ouattara, candidat à sa propre succession pour un troisième mandat.

Pour l’ICG, le report de l’élection qui devrait avoir lieu dans un mois va permettre un « large dialogue » et prévenir les violences.

Les violences pré-électorales ont déjà fait une quinzaine de morts. « Un court report de l’élection offrirait une chance de sortir de la confrontation actuelle à travers un dialogue et d’apurer le contentieux qui rend improbable l’organisation d’une élection apaisée et transparente le 31 octobre », affirme l’International crisis group, dans un rapport publié le 30 septembre.

Pour l’organisation internationale, l’organisation des élections dans la configuration actuelle va donner lieu à une crise poste électorale.

Entre 2010 et 2011, la Côte d’Ivoire a connu des violences post-électorales après l’élection contestée de Laurent Gbagbo, qui a fini par être envoyé à la Cour pénale internationale. Les violences de 2010-2011 avaient fait plus 3000 morts.

Alimasi Kambale

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

- Advertisement -spot_img

Latest News

RDC : comment Félix Tshisekedi tente de combler le vide laissé par l’éviction de François Beya ?

Félix Tshisekedi, président congolais, consulte au sein de son administration et auprès de ses partenaires étrangers pour restructurer son...
- Advertisement -spot_img

Autres articles

- Advertisement -spot_img