Kinshasa attend la décision du Rwanda contre Vincent Karega

La tension ne faiblit pas. Vincent Karega, ambassadeur du Rwanda en RDC est toujours sous les feux des critiques après son tweet et son interview diffusée sur RFI.

«Nous attendons des mesures que le gouvernement Rwandais prendra à l’égard de cet ambassadeur …si nous constatons que cela n’est pas le cas, le président de la République et le gouvernement prendront leurs responsabilités à l’égard de ce représentant du président Rwandais qui, apparemment, dit autres choses que le gouvernement Rwandais nous a toujours dit », a déclaré Jolino Makelele, ministre congolais de la communication et des médias, lundi 7 septembre à Kinshasa.

Pour Jolino Makelele, l’Ambassadeur du Rwanda en RDC a dépassé les bornes. Dans un tweet, Vincent Karega, relativisait le rôle des militaires rwandais dans le massacre du 24 août 1998, à Kasika (au Sud-Kivu).

Vincent Karega, estime que l’histoire sur ce massacre est une «incohérence flagrante entre image et histoire. Narratif simpliste pour des accusations graves. Accuser sans évidence s’appelle calomnie. Village sans noms, 1100 morts avec deux noms. Circonstances de crimes et identité des criminels non dévoilées. Accusation ou propagande?».

Lire aussi :  «C’est incompréhensible ...que le Conseil de sécurité ait décidé de mettre ce rapport dans un tiroir» Denis Mukwege.

Après ce tweet, le diplomate Rwandais, lors d’une interview à RFI, revient sur le Rapport Mapping qui documente et répertorie les crimes et violations des droits de l’homme commis en RDC entre mars 1993 et juin 2003. Un rapport qui épingle le rôle des troupes rwandaises et dont le Docteur Denis Mukwege, prix Nobel de la paix, demande la remise à jour.

Quid du rapport Mapping

« Le point de vue du gouvernement est simple. Nous savons ce qu’il y a dans ce rapport. Nous avons une appréciation particulière par rapport à cela. Nous sommes un gouvernement responsable. Encore faut-il que ce rapport nous parvienne de manière, j’allais presque dire officielle. Officielle, c’est-à-dire qu’il ait été adopté dans les formes prévues pour qu’il soit opposable à toutes les parties », a soutenu le ministre congolais de la communication et des médias.

Lire aussi :  Tension RDC-Rwanda : Kinshasa et Kigali se dirigent-ils vers un divorce ?

«Le Rwanda a déjà répondu, il y a longtemps, au Mapping Report, il y a dix ans. Si les Nations unies nous revenaient avec 1 000 autres questions, si elles valent la peine, le Rwanda répondra ou peut décider de ne pas [répondre] selon nos intérêts ou nos problèmes à nous», a répondu l’Ambassadeur du Rwanda en RDC à RFI. Une réponse qui sonne encore une fois comme un affront au Congo.

La question de Vincent Karega sera évoquée en marge du mini-sommet de Goma. Contacté pour avoir sa réaction, l’ambassadeur n’a toujours pas répondu à notre demande.

Les plus lus

Afrique du Sud : l’inflation ralentit en mars, une première depuis le début de l’année

L'inflation a ralenti, en diminuant de 0,3 point pour atteindre 5,3 % pour la première fois depuis de l’année en Afrique du Sud.   D’après l'agence...

RDC : Moussa Mondo écope de 20 ans de prison ferme

Accusé de violences conjugales ayant causé la mort de Khadidja Alisa, son épouse, Moussa Mondo, ancien vice-ministre des Hydrocarbures et imam du Conseil chiite...

Libye : l’Envoyé de l’Onu démissionne de son poste

Nommé en septembre 2022, Abdoulaye Bathily, Envoyé des Nations unies en Libye, a démissionné de son poste mardi 16 avril.   Il justifie sa décision par...

Guinée/Football : Werder Brême suspend Naby Keïta jusqu’à la fin de la saison

Naby Keïta, international guinéen, est suspendu par Werder Brême, son club, jusqu’à la fin de la saison sportive pour indiscipline, a annoncé le club...

RDC : Moussa Mondo dans le dur

Soupçonné de violences conjugales ayant causé la mort de Khadidja Alisa, son épouse, Moussa Mondo, ancien vice-ministre des Hydrocarbures et Imam du Conseil chiite...

Sur le même thème

Vers une baisse à 35% de la masse salariale au Kenya ?

Au Kenya, le gouvernement prévoit de réduire la masse salariale de 43% actuellement à 34% d’ici à l’année 2028.   « Il est impératif de mettre...

Libye : l’Envoyé de l’Onu démissionne de son poste

Nommé en septembre 2022, Abdoulaye Bathily, Envoyé des Nations unies en Libye, a démissionné de son poste mardi 16 avril.   Il justifie sa décision par...

Togo : la Cédéao dépêche une mission à Lomé

Une délégation de la Communauté économique des Etats ouest-africains (Cédéao) séjourne à Lomé, capitale du Togo, où la tension monte depuis l'adoption d'une nouvelle...

Au Nigeria, le gouvernement appelé à mettre un terme à l’accord avec Shell sur les droits...

Lundi 15 avril, Amnesty International et d'autres groupes de défense des droits ont appelé le gouvernement nigérian à mettre fin à un accord, visant...

RDC : Judith Suminwa Tuluka en consultations avant la formation du gouvernement

En RDC, Judith Suminwa Tuluka, Première ministre désignée, poursuit les consultations avec les groupements politiques de l’Union sacrée, coalition au pouvoir, alors que son...