L’envoyé de Macron pour l’Afrique voit une présence militaire française «remodelée»

Le nouvel envoyé personnel du président Emmanuel Macron pour l’Afrique a évoqué mercredi une « refonte » de la présence militaire française en Côte d’Ivoire, lors de son premier voyage sur le continent depuis sa nomination.

 

Jean-Marie Bockel a été chargé au début du mois de discuter avec les partenaires africains de Paris des nouvelles modalités d’une présence militaire française sur leur sol.

 

Macron traîne depuis longtemps une nouvelle relation avec l’Afrique et plusieurs sources ont déclaré à l’AFP que la France envisageait de réduire considérablement ses effectifs dans les anciennes colonies africaines.

 

Les troupes françaises engagées dans des opérations antidjihadistes ont déjà été contraintes de quitter le Mali, le Burkina Faso et le Niger à la suite des coups d’État militaires de ces dernières années.

Lire aussi :  Affaire de 46 soldats ivoiriens : se dirige-t-on vers un compromis entre Bamako et Abidjan ?

 

Bockel a été chargé « d’expliquer » aux autres nations clés « les raisons et les modalités des ajustements » à apporter aux déploiements français, selon une lettre de Macron consultée par l’AFP.

 

« Le terme remodelage me semble être le bon », a déclaré Bockel à Abidjan, la capitale économique ivoirienne. « Nous faisons des propositions dans un esprit d’écoute puis de dialogue, qui aboutissent à un accord gagnant pour les deux parties », a-t-il ajouté à l’issue d’un « échange riche » d’une heure avec le président ivoirien Alassane Ouattara.

 

Quelque 900 soldats français sont déployés en Côte d’Ivoire, l’un des alliés les plus proches de la France en Afrique de l’Ouest. « Il y aura des développements, l’empreinte sera moindre dans certains aspects et plus forte dans d’autres », a déclaré Bockel, sans donner de détails.

Lire aussi :  Découverte d'un gisement de manganèse d'une possible «importance mondiale» en Côte d’Ivoire

 

Les autres pays concernés par les éventuels ajustements sont le Sénégal, le Gabon et le Tchad. Bockel doit présenter ses recommandations au président en juillet.

 

AFP/Sahutiafrica

Les plus lus

La Russie envoie des instructeurs militaires et un système de défense aérienne au Niger

Après avoir tourné le dos à Paris et à Washington, Niamey mise sur sa coopération avec Moscou qui l’a envoyé des instructeurs militaires et...

RDC : «Semaine de la science et des technologies», pour la promotion de la culture scientifique...

Discours, conférences, expositions... La 11ᵉ édition de la Semaine de la science et des technologies s'est clôturée mercredi 10 avril, à Kinshasa, capitale congolaise.   Il...

RDC/Linafoot : «…même dans la difficulté, nous arrivons à faire la différence» (Lamine N’Diaye)

Après la victoire du TP Mazembe face au FC Les Aigles mercredi 10 avril (0-3), Lamine N'Diaye, entraîneur de Mazembe, a salué la performance...

En Afrique, près de 55 millions de personnes en insécurité alimentaire

Près de 55 millions de personnes souffrent de la faim en Afrique de l'ouest et centrale, ont annoncé les agences humanitaires de l'ONU ce...

RDC : le Pprd dénonce une campagne de diabolisation contre Joseph Kabila

Alors que Joseph Kabila, ancien président, est cité parmi les soutiens de la rébellion de Corneille Nangaa, le Parti du peuple pour la reconstruction...

Sur le même thème

En Afrique du Sud, la commission électorale demande la conformation de l’éligibilité de Jacob Zuma

Le feuilleton autour de l'éligibilité de l'ancien président sud-africain Jacob Zuma aux législatives du 29 mai à encore rebondi vendredi avec la décision de...

La Russie envoie des instructeurs militaires et un système de défense aérienne au Niger

Après avoir tourné le dos à Paris et à Washington, Niamey mise sur sa coopération avec Moscou qui l’a envoyé des instructeurs militaires et...

RDC : le gouvernement de Judith Suminwa toujours attendu

En RDC, où le gouvernement de Judith Suminwa Tuluka, Première ministre, se fait attendre, les consultations se poursuivent au sein de l’Union sacrée, coalition...

Au Mali, la junte suspend les activités des partis politiques

Mercredi 11 avril, les autorités maliennes ont suspendu, jusqu’à nouvel ordre, les activités de partis et associations politiques. Pourquoi ? Le colonel Abdoulaye Maïga, porte-parole du...

RDC : les propositions de Dédé Watchiba pour accélérer le processus de formation du gouvernement après...

Le professeur Dédé Watchiba, docteur en sciences politiques et administratives, propose des pistes pour accélérer le processus de formation du gouvernement après les élections...