Mali: Bah N’daou est apprécié de la population

Bah N’daou, a été désigné comme président de la transition au Mali. Après cette désignation, la situation politique au Mali tend à se calmer. Nous avons posé la question à Moctar Barry, journaliste malien, pour savoir comment les maliens ont réagi à cette désignation.

SahutiAfrica: Comment le nomination du président de la transition est accueillie au Mali?

Moctar Barry: Bah N’daou, ancien ministre de la défense au Mali, bénéficie d’une aura favorable dans le pays. Il est considéré comme étant un homme de principe. En fait, par le passé, c’est l’une des personnalités au Mali qui, lorsqu’il y a un désaccord, il est capable de dire les choses clairement. S’il faut démissionner, il le fera.

Ancien militaire à le retraite, il est réputé être rigoureux.

SA: Mais, il a tout de même comme vice-président, le chef de la junte militaire?

MB: C’est cela qui fait un peu tâche. La junte voudrait avoir un contrôle sur tout ce qui pourrait se passer dans le pays. Mais, la population fait suffisamment confiance au colonel-major Bah N’Daou. La population attend aussi de voir comment le président de la transition va composé son gouvernement.

Il a toujours démissionné de ses fonctions par le passé. Les maliens apprécient l’homme. Il est surnommé « le grand » par ses proches en raison de sa taille (1,95 m).

Le colonel-major Bah N’Daou, est un ancien pilote d’hélicoptère formé dans l’ex-URSS et était aide de camp du général Moussa Traoré. Au pays, certaines personnes estiment que la désignation du président n’a pas suivi le mode convenu

On craint que si les militaires s’isolent avec le président, qu’ils posent des actes qui peuvent pousser le président Bah N’Daou à la démission. Mais, comme ancien militaire, il pourra trouver les ressources pour convaincre la junte militaire. On espère juste que le président Bah N’Daou aura les mains libres pour travailler.

Jacques Matand’

Les plus lus

Football/Maroc : la CAN de retour en été en 2025 ?

La Confédération Africaine de Football (CAF) aurait donné son accord pour l'organisation de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) Maroc 2025 entre juillet et...

Côte d’Ivoire/Football : Emerse Faé confirmé sélectionneur des Éléphants

Vainqueur de la 34ᵉ édition de la Coupe d'Afrique des nations (CAN), Emerse Faé, 44 ans, vient d’être confirmé sélectionneur principal des Eléphants de la...

RDC : Vital Kamerhe chez l’Informateur Augustin Kabuya

Après un tête-à-tête avec Augustin Kabuya, Informateur désigné, Vital Kamerhe, leader du regroupement AA-UNC, réaffirme son engagement au sein de la majorité présidentielle.   C’était après...

CAN 2023 : quand Yassine Bounou revient sur la tension de l’après match RDC-Maroc

Alors qu’aucune explication n’a été donnée sur l'altercation entre Walid Regragui, sélectionneur du Maroc et Chancel Mbemba, capitaine de la RDC, Yassine Bounou, gardien...

Libye : l’ONU demande une enquête sur la mort de dix personnes par balle à Tripoli

Lundi 19 février, la mission des Nations-Unies en Libye a, dans un communiqué, demandé aux autorités à enquêter sur la mort par balle de...

Sur le même thème

Au Sénégal, Aïssata Tall laisse ouverte la libération des opposants Sonko et Faye

Après la libération plusieurs opposants, qu’en est-il du cas d’Ousmane Sonko et de Bassirou Diomaye Faye, son bras droit et candidat à la présidentielle...

Présidentielle au Sénégal : Macky Sall accusé de retarder les choses

Alors qu’une nouvelle date de la présidentielle se fait attendre au Sénégal, quinze candidats ont, dans un communiqué commun, accusé le président Macky Sall...

L’Afrique du Sud prépare le terrain pour les élections générales du 29 mai

L'Afrique du Sud se rendra aux urnes le 29 mai pour des élections générales et peut-être la première contestation sérieuse du régime de l'ANC.   Les...

RDC : six ministres démissionnent et optent pour l’Assemblée nationale

Élus députés nationaux, six ministres congolais ont démissionné de leurs postes, en optant pour l'assemblée nationale en ce début de semaine.   Il s'agit notamment de...

En RDC, Sama Lukonde démissionne pour valider son mandat à l’Assemblée nationale 

Jean-Michel Sama Lukonde, Premier ministre congolais, a démissionné de son poste mardi 20 février pour valider son mandat à l'Assemblée nationale.   Sama Lukonde a été...