Mali: que faut-il attendre du nouveau Premier Ministre?

Lire aussi

Moctar Ouane, le nouveau premier Ministre du gouvernement de transition au Mali a devant lui plusieurs défis à relever. L’un des défis “est l’organisation des élections générales crédibles et consensuelles à la fin de la période de transition de 18 mois”, a indiqué à sahutiafrica le Dr Etienne Fakaba Sissoko, professeur d’économie à la faculté des sciences économiques et chercheur au CRAPES (Centre de Recherche et d’Analyses Politiques, Economiques et Sociales).

Pour Dr Etienne Fakaba Sissoko, « le plus urgent pour le Premier ministre au Mali est la pacification du Nord et du Centre du pays. Cette pacification doit passer par la relecture de l’accord pour la paix et la réconciliation, sa mise en oeuvre et surtout le règlement de la crise au centre pays».

L’autre défi est la révision des institutions qui organisent les élections dans la pays. Selon le Dr Etienne Fakaba Sissoko, la crise au Mali serait partie des élections législatives qui ont été mal organisées et dont les résultats n’ont pas été fiables. « Cela a mis à nu l’architecture institutionnelle qui organise les élections, cela a mis à nu le système électoral. Il faudrait aujourd’hui refonder ce système électoral, revoir le fichier électoral, la loi électorale, mais aussi, mettre en place un organe unique d’organisation des élections ».

Au delà des questions sécuritaires et électorales, l’autre chantier du gouvernement du PM Moctar Ouane est le front social. Les grèves successives vécues au Mali ces 5 dernières années ont affecté sensiblement le tissu social du pays. «Le Mali est atteint dans plusieurs segments de la vie sociale des maliens. L’idée serait de s’occuper de ces différents secteurs», estime Dr Etienne Fakaba Sissoko, professeur d’économie à la faculté des sciences économiques et chercheur au CRAPES.

Jacques Matand’ 

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

- Advertisement -spot_img

Latest News

Angola : procès pour corruption de 49 militaires et agents de sécurité d’Etat

Mardi 28 juin, le procès de 49 militaires et agents de sécurité d'Etat, poursuivis dans une affaire de plusieurs...
- Advertisement -spot_img

Autres articles

- Advertisement -spot_img