Pourvoi en cassation de Daniel Massaro, sursis pour Vital Kamerhe

Lire aussi

Le dimanche 18 octobre, Michel Moto, assistant particulier de Vital Kamerhe (Directeur de cabinet du président Félix Tshisekedi), a indiqué dans un tweet, que “l’état de santé de l’honorable Vital Kamerhe nécessite des soins appropriés. Ce week-end, on a frôlé le pire”.

La RDCongo n’ayant pas souvent les plateaux techniques médicaux développés, les “soins appropriés” dont Vital Kamerhe a besoin ne pourront lui être administrés qu’à l’étranger comme l’a fait savoir Juvenal Munubo, député et membre de l’UNC (Union pour la Nation congolaise), le parti de Vital Kamerhe.

«En autorisant le transfert du Président de l’UNC Vital Kamerhe pour des soins appropriés à l’extérieur du pays, je me demande ce que la République perdrait», observe Juvénal Munubo. En dehors, de ces proches, le médecin traitant de Vital Kamerhe ne s’est pas encore exprimé sur la santé de son patient qui continue à suivre des soins dans un endroit approprié à Kinshasa.

Depuis que Vital Kamerhe est malade, jusque là il n’a pas pu voir par son avocat. Son procès en appel est suspendu à la décision de la Cour de cassation.

Comment cela s’explique?

Selon une source proche du dossier, le procès en appel de Kamerhe est sursis après l’action menée par les avocats de Massaro en cassation. «La cassation est la seule institution qui traite des différents dossiers de toute la République. Maintenant, comme Daniel Shangalume Nkingi est en cassation, cela bloque toute la procédure du dossier en appel de Vital Kamerhe. Le temps que prendra la Cour de cassation pour étudier les différents jusqu’à arriver à celui de Massaro, l’étudier et fixer une date d’audience, on en a pour un minimum de six mois. Le temps de l’instruction, tout en sachant que le dilatoire aussi peut intervenir, ce serait du temps gagné pour le procès en appel de Vital Kamerhe», explique cette source. L’audience du procès en appel de Kamerhe du vendredi 2 octobre a été brève. La cour d’appel a sursis les audiences en attendant la suite que la Cour de cassation donnera à cette action.

La source confie par ailleurs que «le pourvoi en cassation n’étant pas suspensif d’effets, et que seul l’appel est suspensif, il est fort probable que le gain du temps aille jusqu’en 2023. Le casier judiciaire de Vital Kamerhe étant toujours vierge aussi longtemps que sa condamnation en première instance ne sera pas confirmée en appel, il pourra même se présenter aux prochaines élections depuis son lit d’hôpital ou même depuis sa cellule».

L’action de Massaro en cassation aurait donc une forte incidence sur la durée du procès en appel de Vital Kamerhe, qui risque de ne pas aller aussi vite que l’a été son procès en première instance.

Alimasi Kambale

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Latest News

Acquitté par la CPI, Charles Blé Goudé est rentré en Côte d’Ivoire

Ce samedi 26 novembre, Charles Blé Goudé, pilier du régime de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, est rentré dans son...
- Advertisement -spot_img

Autres articles

- Advertisement -spot_img