RDC: Débat sur le prix du passeport

Lire aussi

La question du prix des passeports congolais soulèvent encore des débats. Un passeport congolais coûtait 185$ USD, aujourd’hui, selon l’arrêté interministériel du ministre des affaires étrangères et des finances, le passeport coûtera 99$.

Jean Claude Katende, avocat et président de l’ASADHO (Association Africaine des droits de l’homme), interviewé par la Radio Okapi, craint que le prix actuel du passeport ne corresponde pas au pouvoir d’achat du peuple congolais. Il sollicite que les 99 $ fixés par les autorités soient encore réduits.

Le député national Peter Kazadi de l’UDPS (Union pour la démocratie et le progrès social), parti au pouvoir, rassure l’opinion que le passeport coûtera  effectivement moins de 100$. Selon lui, ce prix répond au souhait du Président de la République et ne saurait aller au-delà. « Felix Tshisekedi avait promis de réduire les frais de paiement du passeport lors de sa campagne électorale » a précisé le Député nationale UDPS.

Mardi 17 novembre 2020, la Ministre des Affaires étrangères, Marie Ntumba Nzenza, a tenu un point de presse. La Ministre congolaise des affaires étrangères a précisé qu’à partir du 23 novembre reprend la production des passeports congolais.

Le député national, Claude Lubaya a attiré l’attention du Gouvernement sur les « tracasseries administratives » relatives à l’achat des passeports congolais.

Claude Lubaya parle de la « fiche ANR » qui, selon lui, représentent des frais supplémentaires, rendus obligatoires par certains acteurs et « payés sous la contrainte par la population ».

Le Député nationale demande aux autorités compétentes de « supprimer tous les frais superflus et indus qui n’apparaissent pas dans l’arrêt interministériel N° 009/MINAFFET et 121/MINFINANCES du 10 novembre 2020 ».

Benoit Kazim

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

- Advertisement -spot_img

Latest News

Zimbabwe : la banque centrale cherche à briser l’inflation galopante

Le Zimbabwe cherche à freiner la flambée des prix de produits de base. C’est ce qu’a annoncé la banque...
- Advertisement -spot_img

Autres articles

- Advertisement -spot_img